Pêche post-Brexit : la France va demander à la Commission européenne d'engager un contentieux contre le Royaume-Uni | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
La France va demander à la Commission européenne d'engager une procédure de contentieux contre le Royaume-Uni dans le cadre du dossier des licences de pêche.
La France va demander à la Commission européenne d'engager une procédure de contentieux contre le Royaume-Uni dans le cadre du dossier des licences de pêche.
©DENIS CHARLET / AFP

Bras de fer

Pêche post-Brexit : la France va demander à la Commission européenne d'engager un contentieux contre le Royaume-Uni

La France va demander à la Commission européenne d'engager un contentieux contre le Royaume-Uni dans le cadre du dossier des licences de pêche, selon le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes ce vendredi, à l'issue d'une rencontre entre les pêcheurs français, les élus des régions concernées et Emmanuel Macron à l'Elysée.

Le bras de fer entre le Royaume-Uni et la France pourrait franchir une nouvelle étape dans les prochains jours. Les autorités françaises vont demander à la Commission européenne d'engager une procédure de contentieux contre le Royaume-Uni dans le cadre du dossier des licences de pêche.

Clément Beaune, le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes, s’est exprimé sur ce dossier à l'issue d'une rencontre entre les pêcheurs français, les élus des régions concernées et le président Emmanuel Macron à l'Elysée :

« Nous demanderons dans les prochains jours à la Commission européenne d'engager un contentieux, une procédure juridique pour les licences auxquelles nous avons droit, qui sont les plus prioritaires, les plus importantes ».

Après des semaines de conflit, les Britanniques ont accordé 1.027 licences aux pêcheurs français, dont 23 samedi.

Selon des informations de CNews, la France souhaiterait obtenir encore une soixantaine de licences supplémentaires. La ministre de la Mer, Annick Girardin, a communiqué un chiffre légèrement plus important en indiquant  qu’il manquait encore 73 permis de pêche.

La querelle entre Paris et Londres sur les licences de pêche post-Brexit s'envenime encore suite à cette annonce du gouvernement français.

En vertu de l'accord de Brexit signé fin 2020 entre Londres et Bruxelles, les pêcheurs européens peuvent continuer à travailler dans les eaux britanniques, à condition de prouver qu'ils y pêchaient auparavant. Mais les Français et les Britanniques sont en désaccord sur les justificatifs à fournir.

Les négociations se poursuivent avec Londres pour s'accorder d'ici la fin décembre sur les quotas de pêche 2022 dans les eaux partagées entre l'Union européenne et le Royaume-Uni. Par précaution, les Européens ont approuvé « un mécanisme d'urgence reconduisant pour trois mois (janvier-mars) les quotas 2021 ».

France Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !