Patrimoine des élus : Marine Le Pen évoque une "panique de la classe politique" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Pour Marine Le Pen, les patrimoines des ministres devaient être vérifiés par "une commission sérieuse".
Pour Marine Le Pen, les patrimoines des ministres devaient être vérifiés par "une commission sérieuse".
©

Moqueries

Patrimoine des élus : Marine Le Pen évoque une "panique de la classe politique"

La présidente du FN a également ironisé sur la "course à la pauvreté".

La question sur le patrimoine des élus occupe les politiques et Marine Le Pen n'échappe pas à la règle. La présidente du Front national a ainsi ironisé dimanche sur la "course à la pauvreté" qui pourrait tenter certains politiques avant la publication ce lundi des déclarations de patrimoine des ministres. La candidate à l'élection présidentielle a expliqué à Balma près de Toulouse pendant une conférence de presse que "la publication du patrimoine des élus n'a aucun sens s'il n'est pas comparé au même patrimoine à la sortie du mandat".

Elle a par ailleurs ajouté que seule "une commission sérieuse", dont les membres seraient notamment désignés par le président du Sénat et celui de l'Assemblée nationale, devrait pouvoir être en mesure de vérifier les patrimoines des ministres et de toutes "les personnes nommées à de hautes fonctions dans l'administration". Selon elle, cette commission devrait alors enquêter "sur leur parcours professionnel pour détecter les conflits d'intérêt".

La présidente du Front national a également mis en avant la "course à la pauvreté" que quelques élus pourraient mener en déclarant uniquement "une vieille Renault 5" et "2,5 euros sur un compte épargne" et qui "pourrait faire sourire si elle ne démontrait pas la panique de la classe politique".

Marine Le Pen, qui a rappelé que son patrimoine avait été rendu public il y a plusieurs mois pendant la campagne présidentielle quand certains médias le lui avaient demandé, n'était pas avare de piques contre le gouvernement. Elle a ainsi déclaré que "s'ils gèrent la France comme ils gèrent leur patrimoine, on comprend pourquoi on a 1 800 milliards d'euros de dette".

Pour rappel, les ministres doivent rendre public leurs déclarations de patrimoine ce lundi dans le cadre du plan de moralisation et de transparence de la vie politique lancé par le président François Hollande suite à l'affaire Jérôme Cahuzac. 

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !