Patrick Buisson attaque l'UMP en justice pour des factures impayées | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Patrick Buisson
Patrick Buisson
©Reuters

Jamais très loin

Patrick Buisson attaque l'UMP en justice pour des factures impayées

L'ancien conseiller de Nicolas Sarkozy règle ses comptes, notamment avec Jean-François Copé qui avait résilié son contrat.

Nouvelle bataille judiciaire entre l'UMP et Patrick Buisson. Selon Mediapart, ce dernier a décidé de poursuivre le parti en justice pour des factures qu'il estime impayées. Conseiller de Nicolas Sarkozy de 2006 à 2012, il effectuait des sondages et des analyses d'opinion pour le compte de l'Elysée empochant ainsi la coquette somme de 31 993 euros par mois.

Mais après la défaite du candidat de droite en mai 2012, Patrick Buisson a continué d'être employé par l'UMP avant que son président de l'époque, Jean-François Copé, ne résilie "verbalement" son contrat fin 2012 ou début 2013. "L'éminence noire" considère de son côté que le contrat continue de courir, bien que les prestations ne soient pas nouvellement effectuées. Il réclame ainsi les paiements de factures datant de 2013.

Selon Mediapart, une première audience est fixée au tribunal de grande instance de Paris en juin prochain. Cette plainte rompt définitivement les bonnes relations entre Patrick Buisson et Jean-François Copé. Le livre des journalistes Ariane Chemin et Vanessa Schneider avait déjà souligné le jeu trouble du conseiller à l'égard du maire de Meaux : " c’est rigolo de prendre de l’argent à un juif" a-t-il ainsi affirmé à propos de l'ancien chef de l'UMP.

 

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !