Parlement européen : l’immunité de Jean-Marie Le Pen levée | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Parlement européen : l’immunité de Jean-Marie Le Pen levée
©Reuters

Affaire

Parlement européen : l’immunité de Jean-Marie Le Pen levée

La justice française souhaite entendre le co-fondateur du Front national pour des propos susceptibles de relever de l’incitation à la haine ou à la violence raciale.

Estimant que la demande du procureur général de Paris ne relevait pas d'une volonté de nuire aux activités de Jean-Marie Le Pen, les eurodéputés ont levé ce mercredi son immunité parlementaire. 

La justice française souhaite entendre le co-fondateur du Front national pour des propos susceptibles de relever de l’incitation à la haine ou à la violence raciale. En cause, une déclaration faite en août 2009, au micro de la radio RTL, dans laquelle l’ex-président du Front national (FN) affirmait que "90% des faits divers ont à leur origine soit un immigré soit une personne d'origine immigrée". 

>>>> À lire aussi : Jean-Marie Le Pen et le FN à la papa, Florian Philippot et la ligne souverainiste sociale ou Marion Maréchal Le Pen et la ligne libérale conservatrice : qui rapprochera désormais le plus le FN du pouvoir ?

Le Parlement européen estime que ces propos n’avaient pas de lien avec l’activité parlementaire de Jean-Marie Le Pen, et que la demande du procureur général de Paris ne relevait pas d’une volonté de nuire à ses activités politiques.

Jeudi 15 juin, le Parlement européen devra également se prononcer sur une autre demande de levée d'immunité parlementaire : la présidente du FN, Marine Le Pen, est dans le viseur de la justice pour une affaire de diffamation à l'encontre du maire (LR) de Nice Christian Estrosi. 

Lu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !