Paris : la fin des voitures sur la voie rapide, c'est maintenant | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
A Paris, la fermeture aux voitures de la voie rapide, rive gauche, entre le musée d'Orsay et le pont de l'Alma, prend effet ce lundi.
A Paris, la fermeture aux voitures de la voie rapide, rive gauche, entre le musée d'Orsay et le pont de l'Alma, prend effet ce lundi.
©DR

Extinction de voie

Paris : la fin des voitures sur la voie rapide, c'est maintenant

C'est l'une des mesures-phares de Bertrand Delanoë qui prend effet ce lundi : la fermeture aux voitures de la voie rapide, rive gauche, entre le musée d'Orsay et le pont de l'Alma.

Adieu les 2,5 km de voies sur berges, rive gauche, entre le pont de l'Alma et le pont Royal : à compter de ce lundi, les voitures devront désormais emprunter les quais. Car pour le maire de Paris, Bertand Delanoë, rien ne saurait enlaidir le visage la capital. "Qu'un des endroits les plus beaux du monde - les quais de Seine, entre le musée d'Orsay et le Pont de l'Alma, soit une autoroute urbaine, c'est une aberration (...) Nous allons donc restituer cette partie des bords de Seine aux Parisiens, aux amoureux de Paris". C'est dit et assumé. 

Malgré des mois de combat, les opposants au projet ne sont pas parvenus à empêcher la fameuse "reconquête des berges de Seine", que Bertrand Delanoë compte inaugurer en avril-mai 2013. A l'issue du chantier, l'autoroute urbaine se sera transformée en une promenade pour piétons et cyclistes de 4,5 hectares. Coût de l'opération : 35 millions d'euros (comprenant la rive droite). La mairie de Paris a lancé les travaux en octobre. Il faut désormais démonter les équipements routiers.

Jusqu'à présent, 30 000 véhicules roulaient chaque jour sur les quais bas rive gauche : 2 000 / heures aux heures de pointe, rappelle le JDD. Certains craignent que la disparition de cet axe routier n'entraine des embouteillages monstrueux. Selon une étude menée par le cabinet Sémaphores, un report de la circulation est attendu sur les quais hauts avec plus de 1 000 véhicules supplémentaires par heure, mais aussi sur des grands axes comme la rue de Rivoli. "Il y aura quelques semaines, voire quelques mois, d'adaptation, comme pour tous les changements que j'ai faits depuis 2001", a concédé mercredi dernier sur Radio classique, Bertrand Delanoë.

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !