Paris : l'attestation employeur pour les transports en commun sera contrôlée "entre 6h30 et 9h30" et "entre 16 et 19 heures" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Paris : l'attestation employeur pour les transports en commun sera contrôlée "entre 6h30 et 9h30" et "entre 16 et 19 heures"
©Thomas COEX / AFP

Déconfinement

Paris : l'attestation employeur pour les transports en commun sera contrôlée "entre 6h30 et 9h30" et "entre 16 et 19 heures"

Les contrôles seront menés "dans les grandes gares". En dehors de ces plages horaires, "les transports qui ne seront pas saturés sont évidemment ouverts à tous", selon des précisions de Valérie Pécresse en ce vendredi 8 mai.

L'attestation employeur, qui sera nécessaire dans les transports en commun à partir du lundi 11 mai sera contrôlée "entre 6h30 et 9h30", et "le soir entre 16 heures et 19 heures". Ces précisions ont été dévoilées ce vendredi 8 mai par la présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse, sur France 2. 

Les contrôles seront menés "dans les grandes gares" mais "en dehors de ces plages horaires, les transports qui ne seront pas saturés sont évidemment ouverts à tous". 

Valérie Pécresse a précisé qu’"il y aura une tolérance dans les premiers jours, l'objectif n'est pas la verbalisation mais de donner priorité à ceux qui ont absolument besoin des transports en commun, ceux qui vont travailler".

Valérie Pécresse a également fait le point sur le dossier sensible des masques : 

"Nous distribuerons deux millions de masques". 

Elle a indiqué sur Twitter que l'opération débuterait "dans plus de 400 gares lundi matin". 

La présidente de la région Ile-de-France encourage également la prolongation du télétravail, permettant de réduire l'afflux de voyageurs dans les gares dès la première semaine de la levée du confinement : 

"Nous avons besoin de réussir ce déconfinement tous ensemble. Ca va être très compliqué en Ile-de-France. Tous ceux qui télétravaillent doivent continuer à le faire. […] De cette crise peuvent naître de nouvelles habitudes, une nouvelle organisation du travail et si c'est le cas, peut-être cette crise aura été un bienfait pour la qualité de vie en Ile-de-France."

Franceinfo

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !