Paris : 5 drones survolent la capitale pendant la nuit, les pilotes n'ont pas été repérés | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Les drones créent l'imbroglio à Paris
Les drones créent l'imbroglio à Paris
©Reuters

vol discret

Paris : 5 drones survolent la capitale pendant la nuit, les pilotes n'ont pas été repérés

La police évoque une éventuelle "action coordonnée."

C'est un jeu du chat et de la souris qui s'organise entre la police et les pilotes de drones. Après le survol de l'Elysée le 15 janvier dernier, ce ne sont pas moins de 5 drones qui ont traversé Paris dans la nuit du lundi 23 au mardi 24 février.

Peu après minuit, un premier engin a été repéré près de l'ambassade des Etats-Unis. "Mais la Tour Eiffel, les Invalides et la Concorde ont également été survolés", a expliqué une source à l'AFP. Dernier spot visité, la place de la Bastille. "Il pourrait s'agir d'une action coordonnée mais nous n'en savons pas plus pour l'instant." Selon une autre source, les autorités ont "tout déployé pour tenter d'intercepter les pilotes mais ils n'ont pas été détectés."

La police judiciaire a été chargée de l'enquête, à l'exception du vol près de l'ambassade américaine, confiée à la section de recherche de la gendarmerie des transports aériens.

Le survol des villes par les drones est strictement interdit en raison du danger qu'un accident pourrait provoquer dans la ville. Le survol de l'Elysée, site sensible, avait créé une polémique sur les capacités de l'Etat à protéger la résidence du président. Plusieurs centrales nucléaires ont aussi été visées, ces derniers mois.

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !