Pakistan : deux attaques terroristes font au moins treize morts et des dizaines de blessées | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Pakistan : deux attaques terroristes font au moins treize morts et des dizaines de blessées
©REUTERS/Fayaz Aziz

Terrorisme

Pakistan : deux attaques terroristes font au moins treize morts et des dizaines de blessées

Ce vendredi 2 septembre, le nord-ouest du Pakistan a subi deux attaques. La première contre une enclave chrétienne, la seconde contre un tribunal de la ville de Mardan, 60 kilomètres plus loin.

À Mardan, un kamikaze a lancé des grenades dans un tribunal de la ville de Mardan, dans le nord-ouest du pays, avant de déclencher sa veste explosive au milieu de la foule présente en début de matinée. Plusieurs policiers, avocats et greffiers ont été tués.

Cette attaque intervient trois semaines après un attentat suicide particulièrement meurtrier qui a décimé le barreau de Quetta, capitale de la province du Baloutchistan, dans le sud-ouest du pays. Avocats et juges sont régulièrement pris pour cible au Pakistan par des groupes armés qui s'en prennent également à d'autres cibles faciles, comme les écoles.

Attaque de la colonie chrétienne

Non loin de Mardan, auatre jihadistes ont attaqué une colonie chrétienne d’une trentaine de maisons, proche d’une zone sécurisée où l’armée et les paramilitaires ont des baraquements. L’armée était donc rapidement sur place et, outre les kamikazes il n’y aurait qu’un mort : le garde de la colonie chrétienne.

Les deux attaques ont été revendiquée par la Jamaat-ul-Ahrar, un groupe dissident des talibans pakistanais. Dans sa revendication, la Jamaat-ul-Ahrar affirme avoir tué de nombreux « infidèles ». Les chrétiens et autres minorités religieuses sont souvent visés par les islamistes dans ce pays où plus de 90% de la population est musulmane. 

 

 

Lu sur RFI

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !