Pacte de responsabilité : le PS s'en remet à "une grande négociation sociale" sur les contreparties | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Pacte de responsabilité : le PS s'en remet à "une grande négociation sociale" sur les contreparties
©

C'est voté

Pacte de responsabilité : le PS s'en remet à "une grande négociation sociale" sur les contreparties

Le bureau national du PS a adopté mardi un texte définissant la position du parti sur ce sujet : il se range derrière le gouvernement.

Ce vendredi patronat et syndicats se rencontreront pour donner le coup d'envoi des discussions autour du pacte de responsabilité. Et si François Hollande avait des doutes concernant la ligne de conduite du Parti socialiste sur ce sujet, ils se sont dissipés ce mardi soir. En effet, le président a du noter avec satisfaction que le parti majoritaire à l'Assemblée se rangeait derrière le gouvernement. A une large majorité de voix (27 voix pour, 7 contre, celles de l'aile gauche, et 3 abstentions), la direction du PS a adopté à une large majorité un texte appelant à une "grande négociation sociale" sur les contreparties aux baisses des charges prévues pour les entreprises.

"Pour le Parti socialiste, une grande négociation sociale doit s’engager dans le pays, au niveau national comme à l’échelon local. Elle doit mobiliser tous les acteurs du pacte et porter sur les contreparties", souligne le document du PS intitulé "Réussir le Pacte de responsabilité pour une économie plus compétitive, plus durable, plus créatrice d’emplois" et dont Le Monde a eu une copie.

Les contreparties évoquées sont notamment "le soutien à la création d’emplois", sans que le texte n’avance de chiffres, "l’embauche des jeunes et le maintien des seniors dans l’emploi", "le soutien à la formation et à la qualification", "l’amélioration de la qualité du travail et des conditions de travail". Ces contreparties, spécifie le texte, doivent être négociées "dans le cadre du dialogue social dans toutes ses dimensions : au niveau interprofessionnel, dans les branches professionnelles, dans les entreprises, dans les territoires".

Il s’agit d’un "texte de synthèse" issu du séminaire du Parti socialiste sur le pacte, qui s’était tenu le l0 février à huis-clos, ainsi que des consultations récentes de la direction du PS avec les partenaires sociaux, a-t-on rappelé rue de Solférino. Le premier secrétaire du parti, Harlem Désir, c'est lui montré élogieux sur ce pacte. Selon Le Monde, il a décrit "un des moments les plus importants de notre histoire et le plus grand compromis social depuis le Conseil national de la Résistance".

A noter qu'aucun chiffre de créations d'emplois n'est cité dans le document. Mais ce mardi, le Haut conseil du financement de la protection sociale (HCFPS) évoque la création maximum de 300 000 emplois. De son côté, le président du Medef, Pierre Gattaz, avait parlé d'un million d'emplois.

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !