Ouragan Irma : Saint-Barthélemy et Saint-Martin en alerte maximale | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Ouragan Irma : Saint-Barthélemy et Saint-Martin en alerte maximale
©D.R

Danger

Ouragan Irma : Saint-Barthélemy et Saint-Martin en alerte maximale

La violente tempête devrait toucher les îles françaises "très tôt mercredi" annonce Météo France.

Mise à jour : 7000 personnes refusent de se mettre à l'abri, notamment sur Saint-Barthélémy affirme la ministre des Outre-mers, Annick Girardin. "La situation est inquiétante parce qu'on a des phénomènes aujourd'hui qu'on connaît peu, dans leur intensité, dans cette partie des Caraïbes." 

Les Caraïbes se tiennent prêts au pire. Un énorme ouragan, baptisé Irma, s'apprête à déferler sur les iles de Saint-Barthélemy et Saint-Martin, placées en alerte violette par Météo France, soit le degré maximal. La Guadeloupe et la Martinique sont placées en alerte rouge. "Irma est un ouragan exceptionnellement dangereux" alerte l'institut, soulignant que les vents atteindront 300 km/h. "C'est la première fois que l'arc antillais voit arriver un ouragan si puissant et potentiellement destructeur".

L'ouragan devrait frapper à son paroxysme entre 06H00 et 12h00 (de 12 heures à 18 heures, heure de Paris). Il est classé en catégorie 5 soit l'échelle la plus élevée. Les zones à risque ont été évacuées en partie, tout comme dans les îles Keys, au large de la Floride, qui sont aussi sur la trajectoire de cette tempête, annoncée pli puissante qu'Harvey. "L'essentiel de l'action des autorités et des services a été de mettre à l'abri les gens qui risquent d'être submergés par la forte houle, parce que les zones basses risquent d'être submergées", a souligné Eric Maire, préfet de Guadeloupe sur France Info. Le passage du cyclone, grand comme la France, sera suivi par de violentes pluies.

Plus d'informations à suivre.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !