Otages au Cameroun : les revendications des ravisseurs sont "hors de portée pour la France" selon Fabius | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Laurent Fabius a rappelé l'innocence des otages français enelvés au Cameroun le 19 février
Laurent Fabius a rappelé l'innocence des otages français enelvés au Cameroun le 19 février
©Reuters

Prise d'otages

Otages au Cameroun : les revendications des ravisseurs sont "hors de portée pour la France" selon Fabius

Le ministre des Affaires étrangères a évoqué les propos des membres de Boko Haram sur la vidéo d’une "cruauté terrible".

"Les revendications qui ont été formulées, d'après la connaissance que j'en ai, portent en particulier sur des sujets qui sont complètement hors de portée de la France", a déclaré Laurent Fabius lors d'une conférence de presse à Bogota, en marge d'une visite officielle en Colombie. Le ministre des Affaires étrangères réagissait aux demandes exprimés sur une vidéo des otages - sept membres d'une même famille – kidnappés au Cameroun qui a été postée lundi sur YouTube par des ravisseurs disant appartenir au groupe islamiste nigérian Boko Haram. Ces derniers réclament aux autorités du Cameroun et du Nigeria de procéder à des libérations de plusieurs compagnons.

Après avoir clarifié la position de la France vis à vis d'une quelconque négociation avec les preneurs d'otages, Laurent Fabius est revenu sur le contenu des propos. Des propos choquants selon lui : "Il est ajouté à la fin de ce communiqué que si ces revendications qui sont hors de portée de la France ne sont pas satisfaites, le groupe terroriste en question se propose d'égorger nos compatriotes", a poursuivi Laurent Fabius. "On ne peut que ressentir de l'horreur lorsqu'on prend connaissance de telles paroles", a souligné le chef de la diplomatie française, qui a jugé les images de la vidéo d'une "cruauté terrible". "La France pour sa part mobilise tous ses efforts pour essayer d'obtenir la libération de nos compatriotes qui, ai-je besoin de le rappeler, sont totalement innocents", a-t-il conclu. La famille, dont les enfants sont âgés de 5 à 12 ans, a été enlevée le 19 février dans le nord du Cameroun. Le Premier ministre français Jean-Marc Ayrault a estimé lundi qu'elle était "probablement détenue au Nigeria".

Cependant rien dans la vidéo ne permet de déterminer le lieu de détention des otages français. Seul leur état de santé – plutôt bon, d’après les images – peut être déduit pour le moment.

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !