Oscar Pistorius : ivre, il est expulsé d'une discothèque de Johannesburg | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Le sportif Oscar Pistorius, jugé pour le meurtre de sa petite-amie
Le sportif Oscar Pistorius, jugé pour le meurtre de sa petite-amie
©Reuters

Débacle

Oscar Pistorius : ivre, il est expulsé d'une discothèque de Johannesburg

Selon Jared Mortimer, qui a eu une altercation avec le sportif actuellement jugé pour meurtre, ce dernier "aurait démarré le conflit en accusant certains de ses amis d'avoir mal agi envers lui".

Alors qu'il est jugé depuis mars pour le meurtre de sa petite amie en 2013, Oscar Pistorius fait des siennes en discothèque. Selon le quotidien de Johannesburg, The Star, samedi 12 juillet le sportif a été expulsé d'une boite de nuit après s'être accroché avec un autre client, Jared Mortimer. L'incident a été confirmé par la porte-parole de la famille Pistorius, Anneliese Burgess. L'athlète aurait été "agressivement pris à partie" sur des questions relatives à son procès. Mais, sans surprise, la version diffère de l'autre côté.

En effet, Jared Mortimer rapporte dans le journal qu'Oscar Pistorius aurait démarré le conflit en accusant certains de ses amis d'avoir mal agi envers lui."Nous étions en train de boire de la téquila et je me rappelle que j'ai posé mon verre en me disant que je ne pouvais pas boire en entendant de telles choses sur mes propres amis", raconte Mortimer qui se serait alors défendu. Le sportif aurait donc rétorqué en le frappant à la poitrine, avant d'être lui-même repoussé. "Il a buté sur une chaise et il est tombé par terre", déclare Mortimer. Selon d'autres témoins, également interrogés par le Star, les videurs ont alors demandé à Pistorius "complètement saoûl" de partir pour que le calme revienne.

Dimanche 13 et lundi 14 juillet, alors que l'incident était encore méconnu du grand public, Oscar Pistorius a posté d'étranges messages sur Twitter, se référant à des passages de la Bible. "Seigneur, aujourd'hui je demande que vous baigniez ceux qui vivent dans la douleur dans le fleuve de votre guérison. Amen", a-t-il notamment posté.

Le champion amputé des deux jambes jure que le meurtre de sa compagne Reeva Steenkamp est un accident. L'accusation pense au contraire qu'il l'a abattu sciemment au cours d'une dispute. Son procès doit reprendre le 7 août avec l'audition finale du procureur Gerrie Nel et de l'avocat de la défense Barry Roux. Ces derniers sont actuellement en train de préparer leurs conclusions. S'il est reconnu coupable, Oscar Pistorius risque vingt-cinq ans de prison. 

Lu sur Sud-Ouest

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !