Opération antiterroriste à Strasbourg et dans le Puy-de-Dôme : huit personnes ont été placées en garde à vue | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Terrorisme
Le logo de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).
Le logo de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).
©STEPHANE DE SAKUTIN / POOL / AFP

Coup de filet

Opération antiterroriste à Strasbourg et dans le Puy-de-Dôme : huit personnes ont été placées en garde à vue

Sept hommes sont visés par une enquête préliminaire pour le séjour d’un individu en Syrie et un possible réseau d’envoi de fonds vers le même pays. Placés en garde à vue, les suspects devraient être prochainement transférés au siège de la DGSI à Levallois-Perret.

Un important coup de filet antiterroriste a été mené à Strasbourg et dans le Puy-de-Dôme. Huit personnes ont été placées en garde à vue mardi en France dans une enquête du parquet national antiterroriste (Pnat) sur le séjour d'un homme en Syrie et un possible réseau d'envoi de fonds vers ce pays, a appris l'AFP de source judiciaire, confirmant une information des Dernières Nouvelles d'Alsace . Six hommes ont été interpellés dans le Bas-Rhin et un autre dans le Puy-de-Dôme.

Une huitième personne a été placée en garde à vue après s'être présentée au siège de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) à Levallois-Perret où elle était convoquée.

Cette opération a été menée dans différents quartiers de Strasbourg. Elle fait suite à une enquête du parquet national antiterroriste sur le séjour d'un homme en Syrie et un possible réseau d'envoi de fonds vers ce pays.

Les suspects ont été placés en garde à vue pour « association de malfaiteurs terroriste» et «financement du terrorisme », dans le cadre de cette enquête préliminaire confiée à la DGSI.

Six d'entre eux sont nés en Russie et un autre en Géorgie. Selon une source proche du dossier, il s'agirait pour une partie d'entre eux de personnes issues de la communauté tchétchène. Ces derniers devraient être prochainement transférés au siège de la DGSI à Levallois-Perret, dans les Hauts-de-Seine. Plusieurs perquisitions ont aussi été réalisées ce mardi.

La justice antiterroriste mène régulièrement des coups de filet en France liés au financement du terrorisme vers la zone irako-syrienne.

Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !