OGM : 110 prix Nobel accusent Greenpeace d'être "anti-scientifique" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
OGM : 110 prix Nobel accusent Greenpeace d'être "anti-scientifique"
©

Dogme

OGM : 110 prix Nobel accusent Greenpeace d'être "anti-scientifique"

Plus de 100 prix Nobel ont dénoncent les campagnes de Greenpeace contre les organismes génétiquement modifiés (OGM), qui pourraient selon eux sauver des centaines de milliers de vies.

Des organisations non gouvernementales, et en particulier Greenpeace, sont-elles complices d'un futur "crime contre l'humanité" ? La question est posée par 110 lauréats du prix Nobel de diverses disciplines (principallement en chimie, physique et médecine), qui ont publié une lettre ouverte dénonçant les agissements des ONG environnementales.  Elles sont accusées de bloquer les progrès et l’accès aux bienfaits des produits de la biotechnologie végétale, comme le riz doré.

"Nous appelons Greenpeace à cesser sa campagne contre les OGM et le riz doré (...) Combien de pauvres gens dans le monde doivent mourir avant que nous considérions cela comme un crime contre l'humanité?", écrivent-t-il. 

Les signataires soulignent que "toutes les agences scientifiques et réglementaires dans le monde ont établi de manière répétée et cohérente que les cultures et les aliments améliorés grâce aux biotechnologies sont aussi sûrs, sinon plus, que ceux provenant de toute autre méthode de production". 

"Dans notre lettre, nous demandons à Greenpeace et à d’autres organisations de mettre fin à leur campagne honteuse de propagande et leur destruction criminelle des cultures améliorées par les technologies génétiques modernes, comme les OGM. Nous appelons les gouvernements et les organisations internationales à faire tout ce qui est en leur pouvoir pour s’opposer à l’obstruction anti-OGM et à accélérer l’accès pour les agriculteurs aux outils pouvant sauver des vies fournis par la biotechnologie moderne", explique le Nobel de médecine Sir Richard Roberts.

Si le riz doré est particulièrement mis en avant, c'est parce qu'il contient plus de vitamine A que du riz classique. Or, la carence en vitame A touche 250 millions de personnes, surtout en Asie du Sud-Est : elle est responsable de plusieurs centaines de milliers de mort par an.

Greenpeace a répondu à cette lettre ouverte en écrivant que "les sociétés font le forcing sur le riz doré pour ouvrir la voie à une approbation globale d'autres cultures génétiquement modifiées plus rentables" et que la "seule solution garantie" pour régler le problème de la malnutrition est "une alimentation saine diversifiée". 

Un site Web présente les détails de la déclaration de ces lauréats du prix Nobel, la liste des signataires et les connaissances sur les avantages et la sécurité des OGM.

 

 

Lu dans L'Express

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !