NSA : au tour de l'Espagne d'avoir été écoutée | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
NSA : au tour de l'Espagne d'avoir été écoutée
©

Qui sera le prochain ?

NSA : au tour de l'Espagne d'avoir été écoutée

Le gouvernement espagnol a demandé des explications à la Maison Blanche.

Le feuilleton se poursuit. Après la France et l'Allemagne, c'est au tour de l'Espagne d'être écoutée. Selon El Mundo, ma NSA a espionné plus de 60 millions d'appels entre décembre 2012 et janvier 2013. De nouvelles révélations qui ont engendré la colère du gouvernement et du Roi. "Ces pratiques, si elles sont avérées, sont inappropriées et inacceptables entre pays alliés et amis", a affirmé le ministère espagnol des Affaires étrangères. L'ambassadeur américain en poste à Madrid a été convoqué. Le gouvernement a demandé des explications à la Maison Blanche pour cette pratique "déplacée".

Vendredi déjà, le journal El Pais laissait supposer que la NSA avait espionné le gouvernement espagnol. L'Espagne rejoint donc la liste des pays espionnés. La France et l'Allemagne ont d'ores et déjà demandé des clarifications aux Etats-Unis. Barack Obama continue à dire qu'il a été mis au courant tardivement de ces pratiques et qu'elles ont cessé dès qu'il en a eu connaissance.

Plusieurs journaux allemands mettent en doute cette possibilité. D'après des sources proches des dirigeants de la NSA, le président américain aurait été informé de ces agissements depuis 2010 mais n'aurait rien fait. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !