Nouvelle nuit sous tension en Guadeloupe | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Blocus mis en place par les militants de l'Union générale des travailleurs de Guadeloupe (UGTG) au rond-point de Perrin Les Abymes, le 17 novembre 2021.
Blocus mis en place par les militants de l'Union générale des travailleurs de Guadeloupe (UGTG) au rond-point de Perrin Les Abymes, le 17 novembre 2021.
©CARLA BERNHARDT / AFP

Situation cauchemardesque

Nouvelle nuit sous tension en Guadeloupe

La situation perdure depuis une semaine. Les incendies et les pillages ne s’arrêtent pas en Guadeloupe, malgré le couvre-feu instauré par la préfecture. Dans les rues de Pointe-à-Pitre, on peut apercevoir des hommes masqués tenir des barricades fabriquées à partir de carcasses de voitures brulées. 

Initialement, les manifestants exprimaient leur mécontentement vis-à-vis du pass sanitaire. Ils réclament aujourd'hui plus d’aides, notamment au niveau social. 

Une situation que Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement, juge  « absolument intolérable et inacceptable ». 38 personnes ont été interpellées par les forces de l’ordre. Gérald Darmanin a annoncé l’envoi d’une cinquantaine d’agents du RAID et du GIGN. 

Des réunions sont prévues avec les élus de l’île dans les jours à venir. 

France Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !