Les Winkelvoss attaquent à nouveau | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Les Winkelvoss
attaquent à nouveau
©

Saga Facebook

Les Winkelvoss attaquent à nouveau

Les jumeaux Winklevoss renoncent à la négociation, dans ces termes actuels, avec le fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg. Ils relancent le bataille juridique.

La bataille juridique entre les frères Winklevoss et le fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg est décidément riche en rebondissements.

Les jumeaux qui revendiquent la paternité du célèbre réseau social, ont annoncé jeudi, avoir renoncé à la demande d'annulation de l'accord avec Mark Zuckerberg, devant la cour suprême des États-Unis.

Les Winklevoss ainsi que leur associé Dyvy Narendra, auraient en revanche déposé une demande au tribunal fédéral du Massachusetts afin de déterminer si le réseau social Facebook a "intentionnellement ou par inadvertance supprimé des preuves" lors des négociations du fameux accord.

Les jumeaux n'en démordent pas. Ils estiment que le réseau social aurait dû émettre des messages électroniques concernant la création de Facebook. De cette façon, ils envisagent de prouver l'existence d'une tromperie sur la valeur du réseau, à l'époque et de justifier le fait de mériter plus d'argent à l'issue de la négociation ou d'obtenir des parts sociales de Facebook plus importantes.

Lu sur Gentside

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !