Deux nouveaux traitements contre le cancer de la peau | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Deux nouveaux traitements contre le cancer de la peau
©

Santé

Deux nouveaux traitements contre le cancer de la peau

GlaxoSmithKline a dévoilé ce lundi deux nouveaux produits anticancéreux ciblant des mécanismes spécifiques de la tumeur.

Il aura fallu attendre trois décennies pour qu'un nouveau traitement contre le mélanome avancé – le cancer qui connaît la progression la plus importante dans le monde –  voit le jour. La firme pharmaceutique britannique GlaxoSmithKline a présenté ce lundi à la 48e conférence annuelle de l'American Society of Clinical Oncology aux Etats-Unis le Dabrafenib et le Trameetinib, deux anticancereux qui ciblent des mécanismes spécifiques de la tumeur.

Le premier empêche le gêne mutant BRAF de produire une protéine qui dope la progression du mélanome, tandis que le Trametinib neutralise la protéine MEK qui contribue à la croissance du cancer. Le Trametinib réduit de façon considérable les risques de progression de la tumeur. Les patients traités par ce médicament ont connu une période médiane de 4,8 mois durant laquelle leur cancer n'a pas progressé, alors que celui du groupe traité par une chimiothérapie standard progressait à un mois et demi. Le Trametinib entraînerait donc une réduction de 55% du risque de progression de la tumeur. Le risque de décéder à également diminuer de 46%.

"Le Trametinib va probablement devenir un autre traitement de première ligne pour traiter les mélanomes avancés" estime donc Caroline Robert, chef du service de dermatologie à l'Institut Gustave-Roussy de Villejuif, qui a dirigé l'essai clinique de phase 3 auquel 322 malades ont participé.

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !