Nouveaux arrondissements, fusion de la commune et du département : comment Anne Hidalgo veut redessiner Paris | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Nouveaux arrondissements, fusion de la commune et du département : comment Anne Hidalgo veut redessiner Paris
©Reuters

Changement en vue

Nouveaux arrondissements, fusion de la commune et du département : comment Anne Hidalgo veut redessiner Paris

La maire de Paris a adressé une "note confidentielle" de quatre pages à François Hollande et Manuel Valls présentant ses projets de réorganisation des pouvoirs dans la capitale.

Anne Hidalgo parle d'un "grand chantier". Selon le journal Le Monde, la maire PS de Paris,  Anne Hidalgo, a adressé une "note confidentielle" de quatre pages à François Hollande et Manuel Valls présentant ses projets de réorganisation des pouvoirs à Paris.

Fusion de la commune et du département, modification de la carte des arrondissements... L'exécutif réfléchirait à un projet de loi modifiant le statut de la capitale. Ce projet pourrait ensuite être examiné au Parlement "si possible début 2016".

L'objectif? Faire de la ville "une nouvelle collectivité de la République", avec la fusion de la commune et du département.  Paris a vocation à devenir "une nouvelle collectivité de la République", souligne la note. A la fois commune et département, la capitale française souffre de "lourdeurs bureaucratiques", notamment l’existence de deux budgets distincts.

"Je suis allée jusqu’au bout de ce que je pouvais faire pour mutualiser les services et les compétences de la commune et du département", explique Anne Hidalgo. "Mais, pour franchir un pas supplémentaire, il faut un texte législatif."

Par ailleurs, celle qui a succédé à Bertrand Delanoë, souligne la nécessité de rééquilibrer la démographie. Dans cette optique, elle veut donc veut faire évoluer "la carte des arrondissements de Paris".

Troisième point : Anne Hidlago veut une nouvelle répartition des compétences entre la ville et l'Etat. L'édile souhaiterait notamment gérer l'intégralité des questions d'urbanisme, mais laisser à l'Etat les questions de sécurité, "surtout dans une période de menace terroriste".

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !