Notre-Dame-des-Landes : entre 10.000 (préfecture) et 60.000 (organisateurs) manifestants contre le projet d’aéroport | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Notre-Dame-des-Landes : entre 10.000 (préfecture) et 60.000 (organisateurs) manifestants contre le projet d’aéroport
©Reuters

Opposition

Notre-Dame-des-Landes : entre 10.000 (préfecture) et 60.000 (organisateurs) manifestants contre le projet d’aéroport

L'Acipa, la principale association d'opposants, estime que la manifestation est la plus importante jamais organisée contre l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

Entre 10.000 (selon la préfecture) et 60.000 personnes (selon les organisateurs) se sont réunies ce samedi en Loire-Atlantique contre le projet d'aéroport. L'Acipa, la principale association d'opposants, estime que la manifestation est la plus importante jamais organisée contre l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

Cette manifestation est divisée en deux cortèges. L'un réunis des piétons et des vélos sur la quatre voies Nantes-Vannes (Morbihan), sur 5 km et l'autre, avec des tracteurs, roule sur la quatre voies Nantes-Rennes (Ille-et-Vilaine). Les deux cortèges convergent vers Temple-de-Bretagne.

Cette mobilisation est la première depuis l'annonce par François Hollande d'un réferendum local sur le sujet. Les manifestants veulent protester contre l'expulsion des quinze derniers habitants historiques de la surface prévue pour l’infrastructure, qui ont vu leurs derniers recours rejetés par la justice fin janvier et doivent s'en aller avant le 26 mars.

Le président de la République a annoncé le 11 février l'organisation d'un référendum pour trancher sur ce projet d'aéroport. Mais ni la date, ni la question exacte, ni le périmètre (la Loire-Atlantique ou la région Pays de la Loire, voire la Bretagne) de cette consultation n'ont été tranchés.
Lu sur Ouest-France

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !