NKM réaffirme son opposition à une exploitation du gaz de schiste, contrairement à Nicolas Sarkozy | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
NKM s'oppose à Nicolas Sarkozy sur le sujet du gaz de schiste
NKM s'oppose à Nicolas Sarkozy sur le sujet du gaz de schiste
©Reuters

Pas d'accord

NKM réaffirme son opposition à une exploitation du gaz de schiste, contrairement à Nicolas Sarkozy

L'ex-chef de l'Etat s'est prononcé en faveur d'une exploitation lors de son premier meeting de campagne pour la présidence de l'UMP jeudi à Lambersart dans le Nord.

Nathalie Kosciusko-Morizet et Nicolas Sarkozy n'ont pas toujours été d'accord lors de la campagne présidentielle de 2012. Le candidat et sa porte-parole ne se sont pas toujours rejoints sur certains points de la campagne. Il semble que les choses n'aient pas tellement changé en 2014. Alors que NKM a décidé de soutenir l'ex-chef de l'Etat dans sa conquête du parti, elle a affirmé ce lundi matin sur France Inter son désaccord au sujet du gaz de schiste.

"C'est un débat ancien entre lui et moi. Je ne suis pas d'accord, tout simplement", a-t-elle indiqué. "On a eu à l'époque une majorité parlementaire forte qui ne voulait pas des gaz de schiste. J'étais ministre et j'en étais, je me suis battue pour qu'on puisse retirer les permis qui avaient été accordés un peu rapidement par Jean-Louis Borloo et passer une loi qui interdit le type d'exploitation pratiqué aux États-Unis et qui devrait autoriser des expérimentations à des fins scientifiques sous contrôle public" a-t-elle ajouté.

Puis Nathalie Kosciusko-Morizet a plaidé pour la non exploitation. "S'il y avait moyen d'extraire de manière complètement propre" ce produit "qui coûte très cher dans notre balance commerciale", "ce serait bien", mais "la vérité est que les technologies disponibles ne sont pas propres et que le type d'exploitation qui a été mené aux États-Unis a conduit à une forme de dévastation écologique, paysagère aussi, dont je ne veux pas en France" a-t-elle indiqué.

Jeudi lors de son premier meeting à Lambersart dans le Nord, Nicolas Sarkozy s'est prononcé en faveur d'une exploitation du gaz de schiste. Sous son quinquennat, le Parlement avait pourtant voté une proposition de loi UMP qui interdisait le recours à la fracturation hydraulique pour exploiter ce gaz. Il semble que les intentions de l'ex-président soient montées d'un cran.

Lu sur France Inter

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !