Nicolas Sarkozy, prix Nobel de la Paix ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Nicolas Sarkozy, prix Nobel de la Paix ?
©

Récompense

Nicolas Sarkozy, prix Nobel de la Paix ?

Le député UMP Eric Raoult a proposé la candidature de l'ancien président pour le prix Nobel de la Paix. Henri Guaino a déjà expliqué qu'il ne s'associait pas à cette démarche.

Le nom de Nicolas Sarkozy a été proposé lundi au Comité Nobel par Eric Raoult. Le député UMP de Seine-Saint-Denis a soumis le nom de l'ex-chef de l'Etat au prix Nobel de la Paix pour que soit "reconnue la part essentielle de [son] action internationale durant son quinquennat pour le maintien de la paix dans le monde".

Selon un communiqué, "dans une lettre adressée à l'ensemble de ses collègues parlementaires, aux responsables du Comité Nobel et au premier ministre français Jean-Marc Ayrault, l'ancien ministre et député UMP de Seine-Saint-Denis vient de proposer la candidature de l'ex-président à ce prix international, pour voir reconnue la part essentielle de l'action internationale de Nicolas Sarkozy durant son quinquennat pour le maintien de la paix dans le monde".

Eric Raoult a ajouté qu'une campagne de soutien pour la candidature de l'ancien président serait organisée dans les prochaines semaines.

Les réactions ne se sont pas fait attendre. Henri Guaino, ancien conseiller de Nicolas Sarkozy, a déclaré sur iTélé : "Je ne m'associe pas à cette démarche parce qu'elle n'est pas vraiment d'actualité" ajoutant qu'il serait toutefois "très heureux" si l'ex-chef de l'Etat obtenait le Prix Nobel de la Paix car "il a beaucoup fait pour la paix, en Libye, en Côte d'Ivoire. […] La Géorgie n'existerait plus s'il n'avait pas été là."

Nicolas Sarkozy a déjà été en lice pour le prix Nobel de la paix. En 2009, l'ancien président figurait parmi les 205 personnes et organisations en lice pour le prestigieux prix. C'est le président américain Barack Obama qui l'avait alors emporté.

Lu sur Le Nouvel Observateur

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !