Europe Ecologie : Hulot sur le départ | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Europe Ecologie :
Hulot sur le départ
©

Rupture

Europe Ecologie : Hulot sur le départ

Suite à sa défaite à la primaire du parti écologiste, il a estimé que cela ne servait à rien d'insister.

Nicolas Hulot envisage de quitter le parti d'Europe Écologie -Les Verts (EELV), suite à son cuisant revers lors des récentes primaires. Il pourrait tirer sa révérence à l'occasion des journées d'été du parti écologiste, à Clermont-Ferrand du 19 au 20 août prochain.

Jean-Paul Besset, le conseiller de Nicolas Hulot, a livré son sentiment quant au départ de l'opposant d'Eva Joly. Dans un entretien accordé au quotidien La Montagne, il déclare « Hulot pourrait quitter le parti à la fin du mois d'août. Si vous voulez mon sentiment personnel, il ne viendra pas à Clermont

De son côté, l'ex-animateur de l'émission Ushuaïa a assis sa position en affirmant qu'il ne voyait plus son avenir avec EELV. Il profite également d'un entretien accordé au magazine "Bretons", pour faire part de son amertume et critiquer ouvertement certains représentants des Verts. « De Jean-Vincent Placé à Dany Cohn-Bendit, en passant par Cécile Duflot et Noël Mamère, ils n’ont eu de cesse de me demander de les rejoindre. Mamère m’a dit que j’étais le seul candidat possible. Et pourtant, il fut le premier à m’envoyer des banderilles à partir du moment où je me suis présenté. À un moment, je ne sais pas quel diplôme de psychologie il faut avoir pour comprendre leur fonctionnement », regrette-t-il.

Concernant Eva Joly, il lui reproche d'avoir " incapable de s’affranchir des attaques " et de ne pas avoir " eu un mot ", lorsqu'un militant lui verse un seau d'épluchures sur la tête lors d'un déplacement le 9 juillet. «Tout ça n’est pas très noble. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que cela ne donne pas très envie d’y rester», confie Nicolas Hulot. Il évoque un « immense gâchis», et estime que « cela ne sert à rien d’insister», et préfère reprendre «une autre forme d'engagement», pas forcément politique. «Je ne me sens pas homme politique et je n'ai pas envie de le devenir» , a-t-il dit. Il se déclarera « avant les journées d'été, et très calmement, sur (son) positionnement pour les mois à venir».

Lu sur Le Figaro.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !