New York : après l'ouragan Sandy, une nouvelle tempête en vue ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
New York : après l'ouragan Sandy, une nouvelle tempête en vue ?
©

Bis repetita

New York : après l'ouragan Sandy, une nouvelle tempête en vue ?

Alors que l'élection présidentielle américaine a lieu ce mardi, les autorités s'inquiètent de voir se rapprocher une nouvelle dépression météorologique.

L'ouragan Sandy est encore dans toutes les têtes des New Yorkais. La ville a été durement touchée la semaine passée avec notamment 42 victimes. Les dégâts matériels sont très importants. Quelques quartiers pansent encore les stigmates de cet ouragan dont la rare violence a surpris tout le monde. Et alors que l'élection présidentielle américaine se déroule ce mardi, un nouveau phénomène inquiète les autorités de New York.

En effet, une nouvelle tempête pourrait arriver. Andrew Cuomo, le gouverneur de la ville s'est inquiété lundi soir de l'arrivée d'une nouvelle perturbation météorologique annoncée pour mercredi dans les zones du nord-est des Etats-Unis. Selon la météorologie nationale américaine, des pluies violentes accompagnées de vents pouvant aller jusqu'à 80 km/h pourraient s'abattre sur NY. De nouvelles évacuations ne sont pas exclues. "Normalement, cette tempête ne représenterait pas une menace mortelle", a-t-il déclaré. "Mais nous ne sommes pas dans une situation normale", a-t-il précisé. Il a évoqué les maisons détruites et endommagées sur le littoral, et "les nombreux débris" qui se trouvent encore devant ces maisons, pour des raisons d'assurance, qui peuvent se transformer en autant de projectiles dangereux.

"Les sols inondés sont également saturés". "Dans cette situation, cette tempête peut être grave", a-t-il ajouté. "Si nous devons évacuer, nous le ferons tôt", et "les gens devront le prendre au sérieux", a conclu Andrew Cuomo.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !