Nathalie Kosciusko-Morizet candidate à la primaire à droite ? "J'y réfléchis, j'y travaille" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Nathalie Kosciusko-Morizet candidate à la primaire à droite ? "J'y réfléchis, j'y travaille"
©Reuters

Y va, y va pas ?

Nathalie Kosciusko-Morizet candidate à la primaire à droite ? "J'y réfléchis, j'y travaille"

Sur France Info ce mardi, NKM a expliqué que "les événements des derniers jours" l'ont "confortée dans l'idée" de se présenter.

Nathalie Kosciusko-Morizet pourrait-elle être un caillou dans la chaussure de Nicolas Sarkozy ? En voie d'éviction de la direction des Républicains, la future ex-numéro 2 du parti a laissé entendre ce mardi sur France Info qu'elle pourrait être candidate à la primaire à droite pour la présidentielle. "Les événements des élections régionales m'ont encore rapprochée de cette hypothèse", a-t-elle affirmé.

"J'y réfléchis, j'y travaille et c'est vrai que les événement des derniers jours m'ont confortée dans l'idée qu'il y avait des Français, des voix qui avaient besoin d'être entendus et représentés. Maintenant je n'ai pas d'annonce à vous faire, là ce matin", a-t-elle encore affirmé. Pour elle, son éviction à la tête du parti "fait suite à une série de tensions et d'échanges vifs concernant la ligne".

"Quand on organise un débat au bureau politique, soit c'est un vrai débat et dans ce cas-là on peut voter contre la ligne officielle, soit il n'y a qu'une tête, c'est un faux débat, c'est un plébiscite, mais ça ne s'appelle pas un débat et d'ailleurs je crois que ça ne s'appelle plus un parti politique" a-t-elle lancé ajoutant qu'au regard des résultats des régionales, il existe un "risque que notre candidat ne soit pas présent au second tour de l'élection présidentielle en 2017". Interrogée sur son surnom d'"emmerdeuse" donnée par Jacques Chirac, Nathalie Kosciusko-Morizet a répondu: "Vous savez si vous ne gênez pas, c'est quelque part que vous ne servez pas aussi à grand-chose".

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !