Municipales à Paris : une tribune de soutien à Villani ; l'UDI se range derrière Griveaux | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Municipales à Paris : une tribune de soutien à Villani ; l'UDI se range derrière Griveaux
©JOEL SAGET / AFP

Deux salles, deux ambiances

Municipales à Paris : une tribune de soutien à Villani ; l'UDI se range derrière Griveaux

Le mathématicien fera part le 4 septembre de sa décision concernant une éventuelle candidature dissidente à Paris.

Ira, ira pas ? Alors que selon plusieurs médias, Cédric Villani doit annoncer mercredi prochain s’il est candidat à la mairie de Paris, des soutiens du député de l'Essonne ont publié ce samedi une tribune de soutien dans les colonnes du Parisien-Aujourd'hui en France

Les 131 signataires estiment qu'il "est essentiel qu'une candidature audacieuse émerge pour redonner à Paris sa stature de ville phare, un exemple d'innovation et de dynamisme, une ville-monde propice à l'épanouissement de chacun!". Pour eux, Cédric Villani "incarne le mieux cet élan indispensable que la société civile insuffle au monde politique actuel. C'est un bâtisseur dont la démarche est celle d'un homme intègre, altruiste, humble et fidèle à ses idées".

"Cédric Villani est porteur d'une vision forte qui transcende tous les clivages, et vecteur de l'espoir de changements enthousiasmants par lequel nous sommes nous-mêmes portés", écrivent ses soutiens. "Le parcours hors normes de Cédric Villani est une chance pour notre capitale, elle-même hors normes ! Témoins de sa détermination, de sa proximité et de sa bienveillance, de sa faculté à écouter et appréhender les enjeux dans toute leur complexité, nous sommes convaincus qu'il saura réinventer notre espace de vie commune et gérer avec rigueur d'ambitieux projets pour faire de Paris une ville rayonnante, verte et ouverte sur sa couronne, sur la France, sur l'Europe et sur le monde", écrivent ces 72 personnes.

Dans le Parisien également, Christophe Lagarde, chef de l'UDI, apporte lui le soutien du parti centriste au candidat investi par La République en marche, Benjamin Griveaux. "A Paris, nous avons décidé de travailler avec Benjamin Griveaux. Cela fait 30 ans qu'on connaît des alternances droite-gauche, claniques, et 30 ans que Paris recule tant dans la qualité de vie que dans les classements internationaux", explique-t-il. "Nous n'avons pas discuté des places. Nous discutons du projet depuis cet été. Nous sommes d'accord sur une gestion plus décentralisée des problèmes quotidiens, sur la prise en compte de la dimension métropolitaine dans chaque décision, sur la propreté, le logement, la sécurité", précise-t-il.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !