Municipales à Paris : prise de bec entre Tibéri et Kosciusko-Morizet | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Jean Tibéri charge Nathalie Kosciusko-Morizet ce mardi
Jean Tibéri charge Nathalie Kosciusko-Morizet ce mardi
©Reuters

Embrouille

Municipales à Paris : prise de bec entre Tibéri et Kosciusko-Morizet

Le maire UMP du Ve arrondissement, Jean Tiberi, s'est dit mardi "choqué et scandalisé" par les propos de Nathalie Kosciusko-Morizet, qui s'oppose à ce qu'il soit à nouveau candidat à la mairie du Ve en mars 2014.

La bataille pour les municipales est lancée. Et à Paris, elle s'annonce particulièrement ardue. Notamment dans le camp de l'UMP où le nombre de candidats se multiplie. Ainsi, parmi les têtes d'affiche, il y a déjà Nathalie Kosciusko-Morizet, Rachida Dati, Jean-François Legaret ou encore Pierre-Yves Bournazel. Pour gagner la mairie de Paris, il va donc falloir que l'opposition soit rassemblée, que l'union sacrée soit déclarée. Et pour le moment c'est loin d'être le cas comme le révèle les chamailleries de ce mardi entre NKM et Jean Tibéri. En effet, le maire UMP du Ve arrondissement, Jean Tiberi, s'est dit "choqué et scandalisé" par les propos de Nathalie Kosciusko-Morizet, qui s'oppose à ce qu'il soit à nouveau candidat à la mairie du Ve en mars 2014.

"Je suis choqué et scandalisé. C'est honteux. De quel droit se permet-elle de prendre position, alors que je conteste l'arrêt de la cour d'appel? La présomption d'innocence vaut jusqu'à la fin", a réagi l'ancien maire de Paris (1995-2001). "C'est d'autant plus étonnant qu'elle prend au même moment la défense de Nicolas Sarkozy (l'ancien président a été mis en examen pour abus de faiblesse la semaine dernière, ndlr). C'est une différence de traitement inacceptable", a-t-il poursuivi.

"Je ne me laisserai pas faire"

Favorite de la primaire de l'UMP pour désigner son candidat à la mairie de Paris, Nathalie Kosciusko-Morizet a dit à plusieurs reprises son souhait de ne pas voir Jean Tiberi briguer une nouvelle fois la mairie du Ve arrondissement. Condamné en appel à 10 mois de prison avec sursis et 3 ans d'inéligibilité dans l'affaire des faux électeurs du Ve arrondissement, Jean Tiberi, 78 ans, s'est pourvu en cassation, ce qui suspend l'exécution de sa peine. "Elle veut se présenter à Paris, le moins qu'elle puisse faire c'est de faire l'union. Au contraire elle a choisi la division (...). Je ne me laisserai pas faire", a assuré l'édile du Vème.

Et ce n'est pas le seul à s'en prendre publiquement à NKM. Mardi matin, le maire du Ier arrondissement Jean-François Legaret, adjoint aux finances de Jean Tiberi quand il était maire, avait condamné "fermement" les propos de Nathalie Kosciusko-Morizet. "Cette candidate aux primaires pour la mairie de Paris a mieux à faire que d'attaquer systématiquement un des huit maires d'arrondissement UMP de la capitale et ancien maire de Paris", a-t-il estimé. "La reconquête de Paris repose sur notre mobilisation contre l'actuel maire de Paris et le système dogmatique, clientéliste, qu'il représente et qu'il entend transmettre à sa candidate désignée", a déclaré Jean-François Legaret. Reprendre Paris aux socialistes ne sera pas un long fleuve tranquille pour l'UMP.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !