Municipales 2020 : LREM pourra soutenir des listes menées par des candidats LR | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Municipales 2020 : LREM pourra soutenir des listes menées par des candidats LR
©LUDOVIC MARIN / AFP

Alliance

Municipales 2020 : LREM pourra soutenir des listes menées par des candidats LR

"Nous pourrons soutenir des gens issus de LR ou du PS", a annoncé Christophe Castaner sur Public Sénat.

"On aura des candidats LR partout, mais on se mêlera pas de la composition des listes", aurait lancé en mai Laurent Wauquiez devant l’équipe dirigeante des Républicains. "Sous-entendu : la direction du parti fermera les yeux si les candidats investis souhaitent mettre des Marcheurs sur leur liste", avait précise le 20 mai dernier Le Journal du Dimanche, qui avait révélé cette information. Ce lundi 4 juin, ces dires ont été confirmés par le délégué général de La République en marche Christophe Castaner, qui a annoncé que son parti pourrait soutenir des listes emmenées par des candidats du parti Les Républicains lors des élections municipales de 2020.

"Nous pourrons soutenir des gens issus de LR ou du PS"

À "La République en marche nous ne sommes pas un mouvement classique qui considère que tous ceux qui sont en place sont nuls et que nous, parce qu'on arrive, on est meilleurs", a-t-il déclaré sur Public Sénat. Et de préciser une peu plus tard à l'AFP : "Nous pourrons soutenir des gens issus de LR ou du PS".

"Il y a des endroits où vous avez des maires élus avec une étiquette du Parti socialiste, une étiquette des LR, qui ont fait un super boulot", a affirmé Christophe Castaner sur Public Sénat. "Ce pourra être le cas à Toulouse [où le maire LR est Jean-Luc Moudenc, NDLR]; à Bordeaux je ne sais pas si Alain Juppé sera à nouveau candidat. Mais ça pourra être le cas partout, je n'exclus rien", a-t-il ajouté.

Les consignes données aux Marcheurs

"Et je l'ai dit à tous les marcheurs : vous faites d'abord un diagnostic de situation, vous allez à la rencontre des habitants, vous sentez la perception : est-ce que ce maire joue le jeu de la démocratie ? Est-ce que ce maire a transformé sa ville ? Si c'est le cas, je me fiche de savoir s'il a été un jour Républicain ou pas, je lui ferai une proposition de travail, je proposerai un socle de valeurs communes, un engagement commun, je demanderai à des marcheurs de l'accompagner si le maire le souhaite, et je pourrai parfaitement soutenir un maire - je étant La République en marche - quel que soit l'origine de son engagement", a-t-il détaillé les consignes données aux Marcheurs.

"Je ne crois pas au déterminisme politique", a insisté Christophe Castaner. "Le premier geste politique d'Emmanuel Macron a été le dépassement politique", que l'"on va poursuivre au moment des européennes et au moment des municipales", a-t-il conclu.

Lu sur Public Sénat

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !