Municipales 2014 à Paris : Charles Beigbeder va présenter une liste dissidente à celle de NKM | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Municipales 2014 à Paris : Charles Beigbeder va présenter une liste dissidente à celle de NKM
©

Sécession

Municipales 2014 à Paris : Charles Beigbeder va présenter une liste dissidente à celle de NKM

Ce proche de Jean-François Copé avait été évincé de la deuxième place dans le 8e arrondissement, au profit du député Pierre Lellouche, proche de François Fillon.

Cela s’agite ce samedi à l’UMP de Paris. Tout d’abord, c’est Nathalie Kosciusko-Morizet qui s’est confiée au Parisien. Une interview dans laquelle la candidate aux élections municipales de la capitale a ouvertement critiqué les états-majors du principal parti d’opposition. Un peu plus tard dans la journée, on apprenait sur l’antenne de BFMTV que Charles Beigbeder allait présenter une liste dissidente à celle de l’ancienne ministre. En effet, ce proche de Jean-François Copé n’a pas apprécié d’avoir été évincé d'une place éligible au Conseil de Paris dans le VIIIe arrondissement au profit du député Pierre Lellouche, proche de François Fillon.


"Je ne vous dis pas encore tout à fait où parce qu'on est en train de s'organiser avec un certain nombre de Parisiens qui veulent s'engager, des membres de la société civile, qui ne sont pas forcément des professionnels de la politique ainsi que des politiques", indique-t-il sur BFMTV. "C'est clair que j'étais un peu furieux mardi, j'ai essayé de le dire de façon maîtrisée mais peut-être que certains de mes mots ont dépassé ma pensée. Au-delà de ça, je veux vaincre la gauche", poursuit-il.

Et Charles Beigbeder de justifier la création de sa liste "libre et indépendante". "C'est un combat pour essayer de faire battre Anne Hidalgo, ce n'est pas un front anti NKM comme j'ai pu le lire ça et là". Dans son interview au Parisien, Nathalie Kosciusko-Morizet avait fustigé l'attitude de Charles Beigbeder. "Le problème avec Charles Beigbeder", juge-t-elle, "c'est qu'il m'aime trop ou pas assez. Il a fait devant moi, et pendant des semaines, une danse du ventre endiablée pour être sur mes listes. Quand cela s'est avéré impossible, il m'a agonie d'injures. On ne peut pas me reprocher d'être autoritaire et de ne pas imposer quelqu'un dont personne ne veut." Les remous à l'UMP ne sont pas prêt de se terminer.

Lu sur BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !