Municipales 2014 : les comptes de campagne de Marie-Arlette Carlotti, ex-ministre PS, invalidés | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Municipales 2014 : les comptes de campagne de Marie-Arlette Carlotti, ex-ministre PS, invalidés
©

Dans le viseur

Municipales 2014 : les comptes de campagne de Marie-Arlette Carlotti, ex-ministre PS, invalidés

La Commission a aussi examiné de plus près les comptes d'autres têtes de liste PS-EELV des 8 secteurs de Marseille.

Nouveau coup dur pour Marie-Arlette Carlotti. En effet, la Commission nationale des comptes de campagne (CNCCFP) a invalidé les comptes de campagne de l'ex-ministre PS. La Commission a aussi examiné de plus près les comptes d'autres têtes de liste PS-EELV des 8 secteurs de Marseille. Dans un communiqué, elle a tenu à se défendre de toute "faute" disant que "jamais ma probité n'a été mise en cause" et rejetant l'erreur sur son cabinet comptable.  

Les comptes de Patrick Mennucci et de Samia Ghali ont en revanche été validés. "Si je me réjouis que le compte de campagne du secteur de Patrick Mennucci ait été validé, je ne me l'explique pas" dit encore Marie-Arlette Carlotti qui estime avoir été "abusée" par l'expert-comptable qui, selon elle, "s'est autorisé à modifier la présentation" du compte après la date limite de dépôt, "sans même" l'en avertir. 

Même son de cloche chez Karim Zeribi, tête de liste EELV. Pour lui, les candidats ont été "les victimes totales de l'erreur de l'expert-comptable et de la non-prise de responsabilité de la tête de liste. Je suis stupéfait de constater que les huit comptes n'ont pas été traités de la même manière, surtout quand la tête de liste voit son propre compte validé". Marie-Arlette Carlotti demande à "celui qui a voulu diriger cette campagne avec le résultat électoral que nous connaissons, de prendre toutes ses responsabilités dans ce qui s'annonce comme une issue abracadabrantesque".

Patrick Mennucci a répondu à cette pique en disant  avoir "demandé une réunion dès la semaine prochaine avec le trésorier du PS, à Paris et les têtes de liste, pour que l'assurance de l'expert-comptable soit mise en oeuvrepour suppléer au non-remboursement des dépenses".

 

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !