Municipales : un projet de loi prévoit de les réorganiser les 27 septembre et 4 octobre | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Municipales : un projet de loi prévoit de les réorganiser les 27 septembre et 4 octobre
©JEFF PACHOUD / AFP

Rebelote

Municipales : un projet de loi prévoit de les réorganiser les 27 septembre et 4 octobre

Dans les villes où le maire n'a pas été élu au premier tour, il sera nécessaire d'en organiser un nouveau.

Le maintien du premier tour des élections municipales, le 15 mars, à la veille du confinement, a fait polémique. Et depuis, la continuité du processus de désignation des maires est un casse-tête pour le gouvernement. Finalement, il aura lieu en deux temps selon un projet de loi transmis au Conseil d'Etat, dont le JDD révèle la teneur.

L'hebdomadaire explique que dans les 30.143 villes où l'élection est acquise depuis le premier tour, le choix du maire aura lieu dans les semaines à venir. La Constitution imposant un vote à bulletin secret, la désignation des maires n'attend donc qu'un allègement des mesures sanitaires, afin que les conseils municipaux puissent se réunir.

Pour les 4.779 autres communes, le scrutin va repartir de zéro. En effet, si officiellement la date du second tour est prévue le 21 juin, il est très improbable que le conseil scientifique (qui doit rendre un avis le 23 mai) la valide. Or, un délai de plus de trois mois entre les deux tours étant "de nature à fausser l'élection", selon les juristes du gouvernement, si la date est repoussée, il faudra réorganiser deux tours. Le projet de loi retient pour cela les dates des 27 septembre et 4 octobre.

Christophe Castaner, le ministre de l'Intérieur, a reconnu dimanche au Grand Jury (RTL-LCI-Le Figaro) qu'il avait "travaillé sur une hypothèse fin septembre, mais ce n'est qu'une hypothèse".

Le JDD

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !