Mossoul : les djihadistes font sauter une mosquée symbolique datant du XIIe siècle | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Abou Bakr al-Baghdadi dans la mosquée Al Nouri en juillet 2014.
Abou Bakr al-Baghdadi dans la mosquée Al Nouri en juillet 2014.
©Reuters

Dernières cartouches

Mossoul : les djihadistes font sauter une mosquée symbolique datant du XIIe siècle

Il s'agit de l'édifice où avait été proclamé le "califat", en juillet 2014.

Les djihadistes de l'Etat islamique vivent leurs derniers instants à Mossoul, où l'offensive menée par l'armée irakienne soutenue par l'aviation de la coalition internationale avance. Les forces gouvernemental ont lancé dimanche dimanche dernier l’offensive pour reprendre la vieille ville de Mossoul, dernier grand bastion des djihadistes de l'Etat islamique en Irak. La ville était tombée en juin 2014 aux mains de l'Etat islamique. Depuis huit mois, l'armée irakienne bataille pour en reprendre le contrôle.

Ce mercredi, les djihadistes de l'Etat islamique ont fait sauter la grande mosquée Al Nouri, afin de priver l'armée irakienne d'une victoire symbolique. C'est ici que le chef de l'EI, Abou Bakr al-Baghdadi, s'était autoproclamé "calife" en juillet 2014 et avait proclamé l'instauration du califat de l'Etat islamique.

Les forces gouvernementales avaient annoncé peu avant avoir fait mouvement en direction de l'édifice du XIIe siècle.

Lu dans Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !