Mort de Christophe de Margerie : des familles de victimes ne croient pas à la thèse de l'accident | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Les proches de trois victimes ont décidé de se porter partie civile.
Les proches de trois victimes ont décidé de se porter partie civile.
©Reuters

Doutes

Mort de Christophe de Margerie : des familles de victimes ne croient pas à la thèse de l'accident

Patrick Vervelle, le mari de l'hôtesse qui a perdu la vie dans l'accident, a fait part de ses réserves à BFMTV.

Près de six mois après la mort du patron de Total dans le crash de son jet privé, les familles de trois membres de l'équipage décédés dans l'accident vont se porter partie civile. Certains proches du pilote, du copilote, et de l'hôtesse estiment notamment que la thèse de l'accident n'est pas crédible. 

Selon les autorités russes, le conducteur ivre d'une déneigeuse aurait provoqué une collision entre son véhicule et l'avion de Christophe de Margerie au moment de son décollage. Patrick Vervelle, le mari de l'hôtesse qui a perdu la vie dans l'accident, a fait part de ses réserves à BFMTV.

"Il est minuit. Que font trois déneigeuses à minuit alors qu'il y avait 2 à 5 centimètre de neige sur Moscou ce week-end là? Le pilote qui attendait derrière a déclaré qu'il ne neigeait pas, que la piste était mouillée par la pluie" s'est-il étonné.. 

Patrick Vervelle a également évoqué le cas, selon lui suspect, du pilote de la déneigeuse, Vladimir Martynenko : "Il sait très bien en tant que déneigeur qu'on ne traverse pas une piste sans l'autorisation de son convoyeur ou de la tour de contrôle. Apparemment, il ne demande rien. Il traverse la piste, sans jeter un oeil à gauche ou à droite. Il revient sur la piste, il s'arrête (…) Il a assuré qu'il était perdu mais il n'y avait pas de brouillard, et il travaille à Vnoukovo depuis dix ans".

Malgré les arguments de Patrick Vervelle, le père du pilote de l'avion a déclaré à BFMTV que la thèse du complot relevait selon lui de l'affabulation. Depuis le drame, les autorités russes ont toujours accusé les personnels de l'aéroport de "négligence criminelle". 

Lu sur L'Obs

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !