MoDem : Marielle de Sarnez ne ferme pas la porte à un départ du gouvernement | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
MoDem : Marielle de Sarnez ne ferme pas la porte à un départ du gouvernement
©Facebook/Marielle de Sarnez

Dominos

MoDem : Marielle de Sarnez ne ferme pas la porte à un départ du gouvernement

A l'instar de Richard Ferrand ou Sylvie Goulard, la députée visée par une enquête pourrait lâcher son poste.

"Au moment où l'on doit discuter de la loi sur la moralisation de la vie publique, il faut de la cohérence. Notre action doit être guidée par la clarté et l'exemplarité." A l'AFP, (relayé par le Monde), le député LREM Stéphane Travert  ne cache pas son agacement concernant les affaires qui touchent plusieurs membres du gouvernement. Après l'exfiltration de Richard Ferrand, futur patron des députés LREM, le retrait de Sylvie Goulard (MoDem), ex-ministre des Armées, c'est Marielle de Sarnez quoi pourrait faire les frais de l'exemplarité. La députée MoDem fait ainsi partie des élus visés par une enquête sur des soupçons d'emplois fictifs. "Tout est ouvert pour moi. Le gouvernement ou la présidence du groupe Modem à l'Assemblée. Ce sont deux engagements passionnants" glisse-t-elle au Parisien. Façon de quitter le gouvernement sans remous ? Cela enlèverait une épine du pied à l'executif…

Reste le cas sensible de François Bayrou qui a multiplié les prises de positions contraires à celles du Premier ministre. Lui aussi au cœur de l'affaire MoDem, il n'a aucune intention de quitter son ministère. Mais chez En marche, les députés ont moins de scrupules. "Il faut privilégier tout ce qui peut permettre de donner de la clarté et de la cohérence. Ce qui compte, c'est qu'on change de garde des sceaux ou la mise en application de la loi sur la moralisation ? Pour moi, c'est la mise en application de la loi sur la moralisation" affirme Stéphane Travert.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !