Militaires renversés à Levallois-Perret : un homme arrêté | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Militaires renversés à Levallois-Perret : un homme arrêté
©Reuters

Attaque

Militaires renversés à Levallois-Perret : un homme arrêté

Le mercredi 9 août, une voiture a foncé sur un groupe de militaires de l'opération Sentinelle à Levallois-Perret. Six soldats ont été blessés. Le chauffeur du véhicule a été interpellé, son profil se précise.

  • Une voiture a foncé sur des militaires de l'opération Sentinelle ce mercredi matin à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine).
  • Six soldats ont été blessés dont deux sont dans un état sérieux.
  • Le conducteur du véhicule a été arrêté dans l'après-midi.
  • La préfecture de police des Hauts-de-Seine a évoqué un "acte a priori volontaire".
  • La section antiterroriste du parquet de Paris se saisit de l'enquête

 

>>> À lire aussi : Attaque de Levallois-Perret : comment les militaires de l’opération Sentinelle sont devenus des cibles 

Ce mercredi 9 août, aux alentours de 8h00, un véhicule a foncé sur un groupe de militaires de l'opération Sentinelle à Levallois-Perret, dans les hauts-de-Seine, selon la préfecture de police de Paris. 6 militaires ont été blessés par le choc, dont deux seraient dans un état jugé "sérieux", sans que leur pronostic vital ne soit engagé. La préfecture de police indique qu'il s'agirait "d'un acte à priori volontaire". Les blessés ont été transportés à l’hôpital militaire Percy, à Clamart, dans les Hauts-de-Seine.

-----Fin du direct----

17h30 : Le profil du suspect se précise 
 
Selon Isabelle Balkany, première adjointe au maire de Levallois-Perret Patrck Balkany, le suspect est un homme de 37 ans originaire de Sartrouville (Yvelines). Il se prénommerait Hamou B, d'après Le Parisien. Le quotidien indique que des perquisitions sont en cours à son domicile et dans son entourage. De son côté, BFMTV ajoute que l'agresseur interpellé n'est pas connu des services de renseignements. Il est inscrit depuis 2013 au traitement d'antécédents judiciaires pour avoir commis une infraction d'aide à l'entrée sur le territoire français d'étrangers en situation irrégulière.
 
 
 
A l'isue du Conseil des ministres, le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner a déclaré que "tous les moyens sont mis en oeuvre pour neutraliser" le ou le auteurs de l'attaque commise contre des militaires de l'opération Sentinelle ce matin. "Le président de la République, dès 9 heures ce matin, avec le Premier ministre se sont préoccupés de cette situation", a-t-il ajouté.
 
 
Après l'ex-Premier ministre Manuel Valls, l'actuel Premier ministre Edouard Philippe a exprimé sur Twitter son "soutien" aux six militaires blessés dans l'attaque. 
 

10h30 : Les réactions des élus 

 

 

 
 
 
 

 

 

Le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner a souligné mercredi 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !