Mila vit "bunkérisée, comme les gens de Charlie Hebdo", selon son avocat | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Mila menaces
Mila menaces
©DR / Capture d'écran / Instagram

Nouvelles menaces

Mila vit "bunkérisée, comme les gens de Charlie Hebdo", selon son avocat

L'avocat de Mila, Richard Malka, s'inquiète des conditions dans lesquelles Mila doit vivre au quotidien face aux menaces dont elle fait l’objet.

De nouveau ciblée par des messages ultra-violents et des menaces de mort sur les réseaux sociaux, l’adolescente Mila "vit comme les gens de Charlie Hebdo, bunkerisée", selon des précisions de son avocat Richard Malka et des informations de CNews.

Richard Malka a décrit à l’AFP l’état dans lequel se trouve la jeune fille :

"vous pouvez imaginer comment elle va, sa vie a basculé, elle a 17 ans, (…) c’est insupportable".

Mila avait été prise à partie et menacée en janvier dernier suite à une vidéo où elle critiquait l’islam.  Mila est à nouveau ciblée par des messages de haine depuis ce week-end. Elle a publié un message virulent à l'encontre de ceux qui s’en prennent à elle et lui reprochent ses propos.

Suite à ces nombreuses menaces de mort, elle en a partagé certaines. Certains messages indiquaient qu’elle allait subir le même sort que Samuel Paty, le professeur décapité le 16 octobre à Conflans-Sainte-Honorine.

Le parquet de Vienne a indiqué dimanche qu’une enquête avait été ouverte pour remonter la piste des personnes envoyant ces messages.

Lundi soir, Mila a publié un communiqué d'apaisement, rappelant qu'elle "n'a rien contre les musulmans", "je réponds en m'attaquant à cette conception extrémiste d'une religion et non pas à tous les croyants", selon son texte. Elle a également précisé qu'elle allait se faire plus discrète sur les réseaux sociaux. Elle souhaite retrouver sa vie de jeune fille de 17 ans.

CNews

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !