Météo : 2014 est l'année la plus chaude depuis que les relevés de températures existent | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Météo : 2014 est l'année la plus chaude depuis que les relevés de températures existent
©Reuters

Que calor

Météo : 2014 est l'année la plus chaude depuis que les relevés de températures existent

L'Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA) l'a annoncé dans un communiqué ce vendredi.

L'année 2014 a été chaude, très chaude. En effet, l'Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA) a confirmé dans un communiqué ce vendredi que 2014 avait été la plus chaude depuis que les relevés de températures existent. La canicule a frappé de nombreux endroits du globe cette été. Les autres mois du printemps et de l'automne ont été plus chauds qu'à l'accoutumée. Décembre a également enregistré une température moyenne à la surface des terres et des océans sans précédent pendant ces 134 ans pour cette période de l'année.

Il a fait plus chaud en moyenne partout dans le monde de 0,68°C. Le réchauffement provoqué par l’accumulation des gaz à effet de serre d’origine anthropique dans l’atmosphère se confirme donc de mois en mois. 

Le rapport indique aussi que les 10 années les plus chaudes enregistrées sont quasi toutes postérieures à 2000 (sauf 1998). Concernant la France et l’ensemble de l’Europe, Météo France a fait savoir que 2014 avait été l'année la plus chaude. "L’observation de la tendance de long terme au réchauffement et le classement de 2014 comme année la plus chaude jamais enregistrée renforce la nécessité pour la NASA d’étudier la Terre comme système intégré et particulièrement de comprendre le rôle et l’impact des activités humaines" a soutenu John Grunsfeld, administrateur associé de l’agence. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !