Météo : 15 départements en vigilance orange | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Météo : 15 départements en vigilance orange
©REUTERS/Christian Charisius

Prudence

Météo : 15 départements en vigilance orange

Le massif alpin et une partie du sud-est sont concernés par des pluies, des orages ou des inondations.

Prudence, ce lundi, en raison d'un épisode dangereux dans une partie sud-est de la France. Les dpartemetns concernés sont l'Ain (01), les Alpes-de-Haute-Provence (04), les Alpes-Maritimes (06), l'Ardèche (07), la Drôme (26), le Gard (30), l'Isère (38), la Loire (42), la Haute-Loire (43), la Lozère (48), le Rhône (69), la Saône-et-Loire (71), la Savoie (73), la Haute-Savoie (74) et le Var (83). La durée sur plusieurs jours de pluies soutenues, localement orageuses, ainsi que leur domaine géographique étendu nécessitent une vigilance toute particulière, indique Météo France.

"Sur le Var, les Alpes-Maritimes et Alpes-de-Haute-Provence, les pluies régulières et soutenues seront parfois renforcées par des orages" prévient l'institut. "Sur ces départements les cumuls attendus pour le Var et les Alpes-Maritimes sont de 60 à 100mm localement 120 à 160mm. Sur les Alpes-de-Haute-Provence on attend des cumuls de l'ordre de 80 à 120mm. Les pluies ne commenceront à faiblir sur ces 3 départements qu'en toute fin de nuit de lundi à mardi."

"Pour les Cévennes ardéchoises qui recouvrent les départements du Gard, de la Lozère et de l'Adèche, les cumuls attendus pour les prochaines 24h entre ce lundi matin et mardi matin sont de l'ordre de 200mm localement 250mm" poursuit l'agence. "Pour les Cévennes ardéchoises, cet épisode pluvieux remarquable va s'inscrire dans la durée entre aujourd'hui lundi et la journée de demain mardi avec des cumuls de pluie très importants sur 48h."       

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !