Menace terroriste : le plan Vigipirate modifié à partir du 20 février | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Changement de plan Vigiîrate à partir du 20 février
Changement de plan Vigiîrate à partir du 20 février
©REUTERS/Gonzalo Fuentes

Alerte

Menace terroriste : le plan Vigipirate modifié à partir du 20 février

Principal changement de ce nouveau plan : il ne comportera plus de code-couleur.

Alerte plan Vigipirate  orange, rouge ou écarlate. Difficile pour le grand public de savoir à quoi correspond ce niveau de vigilance. En conséquence, le gouvernement a annoncé ce jeudi que ce dispositif de sécurité serait modifié et ce dès le 20 février prochain. Créé en 1978 et déployé pour la première fois en 1991, le nouveau plan Vigipirate sera désormais en partie consultable par le public et la principale modification, pour plus de clarté, sera qu'il ne comportera plus d'échelle de couleurs.,

Ce dispositif est "devenu un peu obsolète même s'il a donné des résultats" a justifié ce jeudi un conseiller de Jean-Marc Ayrault. "On était en "rouge" depuis 2005 (depuis les attentats de Londres, ndlr), ce n'est pas de nature à mobiliser nos concitoyens". Pour la première fois, le plan Vigipirate était passé brièvement en alerte "écarlate", la plus élevée, en mars, dans la région Midi-Pyrénées au moment des tueries perpétrées par Mohamed Merah à Toulouse et Montauban.

Le futur plan adoptera donc une toute autre signalétique : un triangle rouge à bords noirs. Les termes "plan Vigipirate" sont eux conservés, car "cela veut dire quelque chose pour le public", explique l'entourage du Premier ministre. En temps normal, le dispositif sera à la "vigilance". En cas de menace précise d'attentat ou d'acte terroriste déjà commis, une pastille "alerte attentat" sera ajoutée à ce triangle rouge.

Autre innovation, le futur plan sera en partie consultable par les collectivités locales, les opérateurs et le public. Il devrait être mis en ligne la semaine prochaine sur le site www.risques.gouv.fr. Une centaine de mesures sur les 300 prévues par le plan Vigipirate resteront toutefois confidentielles, pour ne pas être "déjouées par d'éventuels terroristes", selon ce conseiller. Pour rappel, le précédent plan était classé "confidentiel défense" et n'était consultable que par les autorités.

lu sur Le Figaro.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !