Martine Aubry "trop occupée" ne verra pas Manuel Valls jeudi à Lille | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Martine Aubry ne verra pas Manuel Valls jeudi à Lille
Martine Aubry ne verra pas Manuel Valls jeudi à Lille
©Reuters

Ambiance

Martine Aubry "trop occupée" ne verra pas Manuel Valls jeudi à Lille

Le Premier ministre sera dans la ville du Nord pour assister au congrès de l'Association des communautés de France (ADCF).

L'hypothèse d'une réconciliation entre Martine Aubry et Manuel Valls semble être remise à plus tard. Depuis l'épisode des frondeurs, auquel la maire de Lille a participé en coulisses, les tensions sont reparties de plus belle. En privé, le Premier ministre a confié avoir moyennement apprécié l'attitude de l'ancienne ministre. Un sentiment partagé puisque, selon des proches, elle ne supporterait plus la politique menée par le chef du gouvernement.

Ces tensions se traduiront plus réellement ce jeudi lors d'un déplacement de Manuel Valls jeudi à Lille. En effet selon Libération, alors que le Premier ministre sera en visite dans sa ville pour assister au congrès de l'Association des communautés de France (ADCF), Martine Aubry ne le recevra pas. Officiellement, son entourage explique qu'il s'agit "d'une incompatibilité d'agendas". Elle serait "trop occupée" ajoute encore ses proches.

La maire doit "se rendre au conseil de surveillance du centre hospitalier régional universitaire" puis "poser la première pierre du nouvel hôpital cardiovasculaire pulmonaire", "visiter un centre d'IRM avec Marisol Touraine, la ministre des Affaires sociales" et enfin "assiter au vernissage de l'exposition Passion secrète". Bref, pas de place pour s'netretenir avec Manuel Valls. 

Mais en "off", les proches de Manuel Valls savent bien que Martine Aubry "a tout fait pour ne pas le rencontrer". Récemment, elle avait fortement critiquer le gouvernement et avait notamment appelé à des "inflexions" de sa politique économique. La réforme des collectivités territoriales lui resterait aussi en travers de la gorge. "Ils sont dans une logique qui est une catastrophe" avait-elle dit récemment ajoutant aussi quelques jours plus : "le pays s'enfonce dans une vraie crise morale". Entre Valls et Aubry, la guerre continue.

lu sur Libération.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !