Marseille : Valls occupe le terrain sur fond de tensions | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Manuel Valls se trouve actuellement à Marseille
Manuel Valls se trouve actuellement à Marseille
©

Droit au but

Marseille : Valls occupe le terrain sur fond de tensions

Manuel Valls participe au congrès du syndicat de police, Alliance, ce vendredi, à Marseille au lendemain d'un nouveau règlement de comptes qui a coûté la vie à un quinquagénaire.

"Un crime de trop à Marseille". Arrivé à Marseille, jeudi à 21 heures, Manuel Valls a réagi au nouveau règlement de comptes qui a eu lieu dans la cité phocéenne peu avant. Un quinquagénaire y est décédé tandis qu'un autre homme était légèrement blessé. "Je suis venu redire la détermination de l'Etat pour lutter contre toutes les formes de délinquance", a notamment affirmé le ministre de l'Intérieur en compagnie de Jean-Paul Bonnetain, le nouveau préfet de police ainsi que du directeur départemental de la sécurité publique, Pierre-Marie Bourniquel.

Ce vendredi, Manuel Valls doit participer au congrès du syndicat de police, Alliance, afin de traiter de l'insécurité à Marseille et des récents déboires de la BAC Nord de la ville. Le secrétaire général d'Alliance, Jean-Claude Delage s'est par ailleurs dit "satisfait de la venue du ministre" affirmant que c'est l'occasion de "lui remettre les 110 propositions pour un nouvel élan de la sécurité intérieure". Ce document en question serait une feuille de route "pour le travail de fond à venir avec l'administration de Manuel Valls", a-t-il ajouté sur L'Express.

Le dossier consacré à la BAC des quartiers Nord de Marseille devrait y trouver toute sa place. Trois nouveaux policiers ont récemment été mis en examen pour "vol en bande organisée" et "infraction à la législation sur les stupéfiants". Cela porte à quinze le nombre de fonctionnaires visés dans cette affaire. Nul doute que le congrès du syndicat Alliance risque d'être mouvementé.

Lu sur l'Express.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !