Marine Le Pen sur France 2 : l'émission invite ses concurrents, la chef du FN refuse | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Marine Le Pen sur France 2 : l'émission invite ses concurrents, la chef du FN refuse
©Commons.wikimedia.org

Tout le monde est content ?

Marine Le Pen sur France 2 : l'émission invite ses concurrents, la chef du FN refuse

Attaquée par les deux grands partis qui l'accusent de favoriser la chef du FN, la chaîne "a décidé d’ouvrir au sein de l’émission ce jeudi, une séquence de 30 à 40 minutes consacrée au scrutin régional dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie".

Finalement, l'improbable duo Nicolas Sarkozy et Jean-Christophe Cambadélis aura obtenu gain de cause, après plusieurs jours d'intenses pressions sur France 2. Les Républicains et le parti socialiste reprochaient à la chaîne une surexposition de Marine Le Pen, à nouveau invitée comme tête d'affiche de l'émission Des paroles et des actes." Je crois qu’il faut porter un coup d’arrêt à la fascination, à la promotion morbide de l’extrême droite dans le pays" écrivait ainsi le patron du PS mercredi en proposant à son homologue LR un recours auprès du CSA.

Finalement, France 2 a lâché du lest en invitant les deux principaux concurrents pour la région Picardie-Nord-Pas-de-Calais : Xavier Bertrand (LR) et  Pierre de Saintignon (PS). "Dans un souci d’apaisement avec les uns et les autres, France 2 a décidé d’ouvrir au sein de l’émission « Des paroles et des actes » ce jeudi, une séquence de 30 à 40 minutes consacrée au scrutin régional dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie", indique la présidence de France Télévisions. "Nous avons convié Xavier Bertrand et Pierre de Saintignon à y participer en direct dans une stricte égalité de temps de parole avec Marine Le Pen." Le Front national n'a évidemment pas manqué d'ironiser sur cette alliance temporaire entre le PS et les Républicains.

Lu sur le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !