Pour Marine Le Pen, la "quête" des voix FN est "illégitime" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Pour Marine Le Pen, la "quête" des voix FN est "illégitime"
©

Arbitre

Pour Marine Le Pen, la "quête" des voix FN est "illégitime"

Dans une lettre ouverte, elle accuse les deux finalistes de l'élection présidentielle de "mépriser" ses électeurs.

Marine Le Pen, arrivée troisième au premier tour, accuse dans une lettre ouverte ce jeudi les deux finalistes de la présidentielle, Nicolas Sarkozy et François Hollande, de "mépriser" ses électeurs, ce qui rend leur "quête" des voix du Front national "particulièrement illégitime".

"Je considère qu'il est de mon devoir de défendre l'honneur de mes électeurs, et de demander qu'on cesse de les mépriser. J'estime que votre attitude jusqu'ici rend votre quête de ces voix particulièrement illégitime", écrit la candidate frontiste.

La présidente du Front national juge inadmissible de dire que ses électeurs ne voulaient pas la porter à l'Elysée et qu'il s'agit d'un "vote de crise", de "désespérance", "d'extrême droite" ou "xénophobe".

"Je ne suis en rien propriétaire de mes voix du 22 avril. Je n'en revendique aucunement la propriété. Ce serait parfaitement contraire à l'idée que je me fais de la liberté du peuple", écrit-elle.

"Mais je considère qu'il est de mon devoir de défendre l'honneur de mes électeurs, et de demander qu'on cesse de les mépriser. J'estime que votre attitude jusqu'ici rend votre quête de ces voix particulièrement illégitime", ajoute-t-elle.

Lu sur Reuters

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !