Marine Le Pen aurait accusé Florian Philippot d'être "en vacances" pendant sa campagne des législatives | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Marine Le Pen aurait accusé Florian Philippot d'être "en vacances" pendant sa campagne des législatives
©Reuters

Ambiance

Marine Le Pen aurait accusé Florian Philippot d'être "en vacances" pendant sa campagne des législatives

Selon Le JDD, la présidente du Front national n'aurait pas apprécié certains propos de son lieutenant...

L'ambiance ne s'améliore pas au Front national, suite au double échec de la présidentielle et des législatives. Et le duo Marine Le Pen - Florian Philippot bat de l’aile, ce dernier étant accusé par une frange du parti d'être responsable des déboires du mouvement, en étant resté arc-bouté sur des sujets de souveraineté plutôt que sur l'identité. 

"J'attends que Marine redevienne elle-même, elle a besoin de vacances.Qu'est-ce que c'est que cette histoire de se couper de son aile la plus moderne ?", aurait déclaré le vice-président du parti, selon des propos rapportés mercredi par l'AFP.

Devant quelques proches, la présidente du FN, qui a été élue députée du Pas-de-Calais, a répondu à cette critique de manière virulente, selon le JDD : "C'est sûr que lui n'a pas besoin d'en prendre, ses vacances, c'était pendant la campagne des législatives."

En effet, pendant la campagne des législatives, les adversaires de Florian Philippot n'ont pas manqué de relever son absence sur le terrain.  "Il vient un ou deux jours par semaine, depuis la présidentielle. Ca contraste avec ses campagnes législatives et municipales de 2012 et 2014, il était beaucoup plus présent. C'est étrange car il joue gros. J'ai un peu de mal à comprendre son absence sur le terrain" confiait Jean-Christophe Kinnel, ancien candidat PS. Florian Philippot avait finalement été battu au second tour.

Lu dans Le JDD

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !