Mariage homosexuel : François Hollande reçoit Frigide Barjot et les opposants au projet | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Mariage homosexuel : François Hollande reçoit Frigide Barjot et les opposants au projet
©Reuters

Tour de table

Mariage homosexuel : François Hollande reçoit Frigide Barjot et les opposants au projet

L'Elysée a néanmoins indiqué que François Hollande réaffirmerait "sa détermination à faire adopter le texte", et que "le principe ne changera pas".

"La manif pour tous" a connu un grand succès il y a quelques jours avec 340 000 manifestants selon la police, et 800 000 à 1 million selon les organisateurs. Au point que les organisateurs ont demandé à François Hollande de les recevoir pour discuter du projet et la possibilité d'un abandon. Ils ont été entendus puisque le président de la République leur a donné rendez-vous ce vendredi à 18h30. Le but des anti-mariage gay est clair. "Nous allons demander la suspension des travaux parlementaires et la révision du texte", a déclaré Frigide Barjot, une des figures de la contestation. Et "si le projet n'est pas suspendu, nous demanderons sa soumission au référendum", a-t-elle ajouté.

L'Elysée de son côté, a indiqué que François Hollande réaffirmerait "sa détermination à faire adopter le texte", et que "le principe ne changera pas". "S'il nous dit cela, alors nous annoncerons depuis l'Elysée vendredi soir la date d'une prochaine manifestation nationale", a promis Frigide Barjot. 

Le président recevra donc Frigide Barjot, Laurence Tcheng, du collectif "La gauche pour le mariage républicain", ainsi qu'un représentant du collectif "Plus gay sans mariage". Son porte-parole Xavier Bongibault ne "souhaite en effet pas se rendre au rendez-vous", a souligné Frigide Barjot, précisant qu'il devait se dérouler sans polémique. Le 13 janvier, Xavier Bongibault avait tracé un parallèle entre François Hollande et Adolf Hitler.

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !