Manuel Valls Premier ministre : seuls 41% des Français lui font "confiance" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Manuel Valls Premier ministre : seuls 41% des Français lui font "confiance"
©

Dans le dur

Manuel Valls Premier ministre : seuls 41% des Français lui font "confiance"

C'est ce qui ressort du baromètre CSA pour « Les Echos » et Radio Classique publié ce jeudi.

Pas d'état de grâce pour Manuel Valls. A peine nommé Premier ministre, il voit déjà les sondages être en sa défaveur. En effet, selon le baromètre CSA pour Les Echos et Radio Classique publié ce jeudi,  la méfiance est de mise envers le nouveau chef du gouvernement. Concrètement, selon ce sondage, seuls 41% des Français disent lui faire « confiance » pour « affronter les principaux problèmes qui se posent au pays ». Ils sont plus nombreux, 47%, à ne pas lui faire confiance, tandis que 12% sont sans opinion. Ce sondage a été effectué mardi, au lendemain de sa nomination par François Hollande et le jour de sa prise de fonction, et mercredi, le jour de l’annonce du gouvernement indique le quotidien économique.

A 41%, Manuel Valls perd 4 points par rapport au mois précédent, mais il s’agissait alors de son « image » et non de sa cote de « confiance ». Un pourcentage très faible qui, une fois comparé à l'indice de confiance de son prédécesseur, laisse planer un doute sur le choix de Manuel Valls. En effet, avec 41% de satisfaction, le nouveau résident de Matignon fait moins bien que Jean-Marc Ayrault au tout début du quinquennat.

Comme le rappelle Les Echos, le premier chef de gouvernement de François Hollande avait démarré avec 56% de confiance (contre 31% d’opinions négatives). Au moment de quitter son poste, il était en revanche tombé à 22%. Et le journal de comparer avec d'autres anciens Premier ministre : Jean-Pierre Raffarin avait commencé avec 54 % de confiance en 2002, Dominique de Villepin avec 36 % (à la toute fin du deuxième mandat de Jacques Chirac) en 2005 et François Fillon à 50 % en 2007.

A noter que selon le baromètre publié ce jeudi, François Hollande ne profite pas non plus du remplacement de Jean-Marc Ayrault par Manuel Valls. En effet, la cote de confiance du chef de l’Etat reste stable à 25%. Les avis défavorables à son égard augmentent même de 1 point, à 72%. Cela s'annonce donc compliqué pour l'exécutif.

lu sur Les Echos.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !