Manuel Valls dit stop à la grève à la SNCF et défend l'action du gouvernement | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Manuel Valls souhaite l'arrêt immédiat de la grève
Manuel Valls souhaite l'arrêt immédiat de la grève
©Reuters

Analyse

Manuel Valls dit stop à la grève à la SNCF et défend l'action du gouvernement

Le Premier ministre était invité de France Inter ce vendredi matin.

Manuel Valls s'est montré très déterminé ce vendredi matin sur France Inter. Le premier ministre a balayé l'actualité mais est revenu très largement sur la grève des cheminots de la SNCF. Pour lui, il "est temps de cesser" ce mouvement. Il en a ensuite profité pour défendre l'action du gouvernement et réaffirmé sa confiance en Arnaud Montebourg.

La grève SNCF

"La grève doit avoir un sens, ses motivations profondes doivent être comprises, ça n'est pas le cas là, donc il faut que cette grève s'arrête. Ces jours de grève ont nui aux finances de la SNCF, à l'économie de notre pays, ont perturbé la vie d'usagers, d'étudiants (...), il a fallu une mobilisation exceptionnelle des agents de la SNCF et de l'Education nationale. Depuis le début je n'ai pas compris le sens de cette grève et je suis convaincu que nos concitoyens, qui ont je crois beaucoup de respect à l'égard de nos cheminots (...), notamment les usagers, ne comprennent pas le sens de cette grève et il est temps encore une fois que cette grève s'arrête".

"Nous avons abouti à un texte de loi qui refonde la SNCF, qui permet à la SNCF de préserver ses grandes missions de service public, (...) qui préserve le statut des cheminots".


Manuel Valls : "Les citoyens ne comprennent pas le sens de cette grève" by France Inter

Alstom et son soutien à Montebourg

"Sans l'action du président et du gouvernement, Alstom serait sans condition dans les mains de General Electric. Tout le monde a fait un bon travail sur ce dossier. La rumeur de départ concernant Arnaud Montebourg ? Il travaille sans compter, j'ai confiance en lui et son action. Je veux saluer l'engagement et le travail du ministre de l'Economie qui veut préserver les intérêts stratégique de notre pays. Je partage avec lui - nous avons tous les deux chevillées au coeur la République, la nation, la patrie, des mots que la gauche doit porter davantage - cette même idée de l'indépendance et du patriotisme".

"Je suis très fier d'avoir au sein de mon gouvernement des personnalités qui comptent, qui ont du caractère, mais ont aussi le sens de l'intérêt général".

Les impôts

"Nous avons fait des annonces, je vais encore en faire pour les classes myennes dans le budget 2015. Nous y travaillons actuellement"

Lu sur France Inter

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !