Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France

Polémique

Manif pour tous : le préfet de Paris confirme ses chiffres de 340 000 participants

Les organisateurs de la manifestation assurent avoir compté plus de 800 000 personnes.

Les chiffres des manifestations font souvent débat. Ceux de la manifestation de dimanche contre le mariage homosexuel n'échappent pas à la règle. Alors que les organisateurs assurent avoir compté plus de 800 000 manifestants, la préfecture confirme ses chiffres de 340 000. Le préfet de police de Paris Bernard Boucault a ainsi affirmé jeudi après examen des vidéos de la manifestation qu'il n'y avait eu "que" 340 000 participants et s'est par ailleurs interroger sur la fiabilité du comptage des organisateurs.

"Le recomptage entamé dès le lendemain de la manifestation à partir du visionnage intégral des supports vidéo a permis de confirmer l'évaluation, à savoir 340.000 manifestants - le chiffre exact étant même légèrement inférieur" a ainsi assuré Bernard Boucault.

Le préfet de police s'est ainsi défendu des accusations de manipulation de chiffres qualifiant d'"inacceptables" les prises de positions qui mettent "directement en cause la neutralité des méthodes de travail des fonctionnaires".

Le président de l'UMP Jean-François Copé avait ainsi par exemple estimé que le gouvernement avait pu fausser le décompte des manifestants tandis que le sénateur UMP de Paris Pierre Charon avait demandé la "convocation" de René Bailly, directeur du renseignement de la préfecture de police de Paris, pour qu'il détaille la méthode de comptage.

Mais le préfet de Paris à rappelé que "la méthode de comptage employée à Paris depuis plusieurs années repose sur des relevés de terrain précis et rigoureux" mettant par ailleurs à la disposition des journalistes l'intégralité des enregistrements faits lors de la manifestation contre le mariage homosexuel.

Lu sur Le Nouvel Observateur
Commentaires
Nos articles sont fermés aux commentaires.