Manif pour tous : 72% des Français pensent que les manifestations anti-mariage gay doivent cesser | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
72% des Français pensent que les manifestations anti-mariage gay doivent cesser
72% des Français pensent que les manifestations anti-mariage gay doivent cesser
©REUTERS/Christian Hartmann

Le peuple s'exprime

Manif pour tous : 72% des Français pensent que les manifestations anti-mariage gay doivent cesser

Et ils sont 31% à estimer que si l'UMP revient au pouvoir en 2017, elle abrogera la loi, révèle un sondage Ifop pour le JDD publié samedi.

Le mouvement de la Manif  pour tous est à un moment crucial de son existence. Les interrogations sont nombreuses. Faut-il continuer ? De quelle manière ? Comment lutter contre la radicalisation d'une frange des manifestants ? En clair, existe-t-il un avenir à long terme ? A valeur d'indication, un sondage publié ce samedi dans le JDD révèle que près de trois quarts des Français (72%) pensent que les manifestations contre la loi sur le mariage homosexuel doivent s'arrêter.  Et ils sont 31% à estimer que si l'UMP revient au pouvoir en 2017, elle abrogera la loi.

Après le vote de la loi par le Parlement, les manifestations doivent s'arrêter, estiment 72% des Français, alors qu'une nouvelle mobilisation nationale est prévue dimanche. Ils étaient 67% à le penser fin avril, rappelle cette étude. Parmi eux, il y a 89% de sympathisants de gauche, 47% de sympathisants de l'UMP, et 52% sympathisants du FN. A l'inverse, 28% des Français jugent qu'en dépit du vote du Parlement, il faut que le gouvernement abroge cette loi.

Si l'UMP gagne l'élection présidentielle de 2017, ils sont par ailleurs 31% à estimer qu'elle abrogera la loi sur le mariage pour tous. Ils se disent aujourd'hui favorables à 53% à cette loi qui permet aux couples de même sexe de se marier et d'adopter des enfants, selon le sondage. Ce samedi, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, entre autres, a fait part de son inquiétude au sujet de la manifestation qui a lieu ce dimanche dans les rues de Paris. Le Premier ministre a estimé, en visant notamment Jean-François Copé, que les responsables de l'UMP appelant à manifester dimanche contre la loi sur le mariage homosexuel prenaient "une lourde responsabilité en provoquant la crispation et la radicalisation" de certains manifestants, et appelé à une "très grande vigilance". Au total, 4 500 policiers et gendarmes sont mobilisés pour éviter tout débordement.

Sondage réalisé en ligne du 22 au 24 mai auprès d'un échantillon de 1.001 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !