Macron en Chine : accord sur le nucléaire et le bœuf | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Macron en Chine : accord sur le nucléaire et le bœuf
©

Contrats

Macron en Chine : accord sur le nucléaire et le bœuf

Areva a obtenu la construction d'une usine de traitement des combustibles nucléaires usagés tandis que le blocus sur le bœuf français va être levé.

Le VRP Emmanuel Macron ne reviendra pas les mains vides de son premier séjour officiel en Chine. Accueilli pour le deuxième jour du voyage par Xi Jinping, le président français a notamment obtenu un "mémorandum pour un accord commercial" sur la construction d'une usine de traitement des combustibles nucléaires usagés, par Areva. Une bonne nouvelle pour l'entreprise en mauvaise posture financière. "Cela représente un montant de 10 milliards d'euros immédiats, cela sauvera la filière" a déclaré le ministre de l'Économie Bruno Le Maire.

La France a aussi obtenu la levée de l'embargo sur le bœuf français "dans les 6 mois à venir". Imposé en 2001 par la crise de la vache folle, ce blocus avait été légèrement assoupli mais devrait, là encore, être une bouffée d'oxygène pour les éleveurs français. "Cela permettra de monter les prix et de mieux rémunérer les éleveurs", a souligné Bruno Le Maire. La demande chinoise est en effet en plein boom.

Sur le plan culturel, les deux pays ont acté la création d'un Centre Pompidou à Shanghai. 

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !